22

Le secret de Lomé – Alexiane De Lys

téléchargement.jpgRésumé : Lomé mène une vie parfaite, jusqu’au jour où, lors d’une excursion, elle tombe au fond d’une grotte et resurgit dans une contrée inhospitalière et terriblement dangereuse : Bâl’Shanta. Dans ce monde peuplé de créatures extraordinaires, la jeune fille, qui a toujours obtenu ce qu’elle voulait, découvre une civilisation organisée en castes et se retrouve assimilée à celle des esclaves.  Pour survivre et espérer rentrer chez elle, Lomé devra faire preuve d’une grande force de caractère et se battre. Heureusement elle pourra compter sur le soutien d’alliés inattendus… Un destin à accomplir. Un peuple à libérer

Mon avis : Je remercie les éditions Michel Lafon ainsi que Camille pour l’envoi de ce service presse. Cela fait des années que je suis partenaire et je n’ai jamais été déçue par les romans que j’ai reçus. Celui-ci ne déroge pas à la règle, j’ai adoré ce que j’ai lu !

Je connaissais Alexiane De Lys pour sa première saga « les ailes d’émeraude » que j’avais découvert avec la maison d’édition « Nouvelles plumes ». Ici, nouvel univers, nouveaux personnages et nouvelle intrigue.

Dans un premier temps, mon cœur a fondu pour la couverture splendide que nous proposent les éditions Michel Lafon. C’est complètement le genre d’univers que j’aime beaucoup. Même si je ne doutais pas du talent d’Alexiane de Lys, elle me pousse encore plus à dire que sa plume est génialissime. En effet, je suis vraiment heureuse d’avoir pu découvrir ce roman. L’univers proposé est fabuleux.

Dès le prologue, on est tenu en haleine. On arrive en plein dans un évènement que l’on ne comprend pas forcément. Dès les premiers mots, on s’interroge, on veut savoir ce qui se passe. Bref, d’entrée de jeu, nous sommes dans un dynamisme fou qui ne quittera pas l’intrigue de ce roman.

Lomé est une anti héros, j’ai trouvé cela incroyablement intelligent. Lomé est une jeune fille qui croit que tout lui est du. C’est une jeune fille qui se plaint de la catastrophe qu’est sa vie alors qu’elle a une vie parfaite. Futilités, banalités, la petite princesse Lomé est vraiment une jeune fille ingrate. Elle se rend rapidement compte que sa vie n’est pas si nulle que ça lorsqu’elle atterrit malencontreusement dans la contrée de Bâl’Shanta.  Ce côté précieux et princesse gnangnan est intelligent dans le sens où l’évolution de Lomé n’en sort que plus délectable. En effet, rapidement elle change et cela tout au long du texte, cela fait du bien de voir que son voyage lui met un peu de plomb dans la cervelle.

Un point de l’histoire m’a fait penser à l’univers de Manon Samson et sa saga Yianna. En effet, le monde de Lomé change du tout au tout lorsqu’elle comprend que les humains sont considérés comme des esclaves sur Bâl’Shanta. C’est une contrée incroyable où la vie est compliquée. Bref, Lomé va en voir de toutes les couleurs.

On a un panel de personnages assez riche. Même si beaucoup d’ennemis jalonnent la vie de Lomé, elle va aussi pouvoir compter sur quelques amis très fidèles.

La seule chose qui m’a ennuyé c’est la rapidité de certains chapitres. Cela m’a un peu coupé dans ma lecture.

En bref, je ne peux que vous conseiller cette lecture si vous êtes fans de fantasy et si vous aimez la plume merveilleuse d’Alexiane De Lys.

Les – :

  • Certains chapitres très (trop ?) courts qui m’ont fait perdre mon rythme de lecture.

Les + :

  • Une plume que j’ai pris plaisir à retrouver.
  • Une intrigue incroyable.
  • Une couverture très belle qui nous plonge directement dans un univers exceptionnel.
  • Un univers riche, extrêmement bien construit.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

Publicités
14

So long Alice – Constance Dufort

téléchargement.jpgRésumé : New York dans les années 2010. Alice cherche son frère dans Manhattan, rivée à son lecteur MP3. Il ne lui reste que cela de sa vie d’avant : la playlist de son frère Jeff. Ça, et l’arrogance de ses 14 ans. Jefferson est ici. Elle le trouvera ! Quitte à dormir dans Central Park au cœur de l’automne. Une rencontre aussi fortuite que désagréable va pourtant bouleverser le déroulement de sa mission. Mais qui est cette vieille harpie endimanchée au chat teigneux, gesticulant devant le chapelier fou de bronze? Et cet étrange majordome qui la talonne, Alice est persuadée de le connaître…

Mon avis : Je remercie Emma et les éditions Nouvelles Bibliothèques pour l’envoi de ce service presse que j’ai apprécié lire. En effet, le résumé et la couverture sont assez sympathiques, ils donnent rapidement envie de se plonger dans l’univers de Constance Dufort.

On fait la rencontre d’Alice qui décide de tout quitter pour retrouver son frère. Son aventure la propulse à Manhattan. La recherche de son frère va la mener dans des endroits peu fréquentables, elle va rencontrer des personnages atypiques, elle va découvrir qu’elle peut puiser au plus profond d’elle-même pour retourner la terre entière et retrouver Jeff. J’ai trouvé ce personnage très fort. Alice est une jeune fille courageuse, qui a le sens des valeurs et qui ferai tout pour son frère. J’ai trouvé cela très appréciable. C’est un personnage fort qui marque le roman. Le personnage d’Alice porte le roman à elle toute seule.

L’intrigue est très sympathique. Elle est simple mais fonctionne très bien. Les péripéties apportent beaucoup au roman. C’est un roman assez court (environ 150 pages) mais nous n’avons pas le temps de nous ennuyer. La recherche de Jeff est intense et intéressante. En effet, cette recherche va forcer Alice à dormir dans la rue, à trouver des solutions face à ses économies qui fondent comme neige au soleil.

La seule chose que je peux trouver à redire à ce roman c’est le fait que le début est un peu longuet. En effet, j’ai du mettre deux ou trois chapitres pour m’installer confortablement dans l’histoire.

J’ai trouvé le personnage de Grace très atypique. En effet, son côté ronchon, vieilletéléchargement mamie toute aigrie m’a beaucoup plu. Elle forme un couple du tonnerre avec son majordome Steed qui est aussi étrange qu’elle. J’ai trouvé ce duo assez drôle. Il apporte un petit je ne sais quoi en plus au roman. Ainsi, ce roman passe du roman sympathique au roman agréable à lire.

J’ai aussi découvert la plume de Constance Dufort que je ne connaissais pas. Elle a une manière particulière de raconter cette histoire. C’est ce qui la rend unique. C’est une histoire qui pourra plaire aux plus jeunes comme aux adultes. J’ai beaucoup apprécié les descriptions des paysages, surtout celui de Central Park. Je n’ai jamais eu la chance d’aller visiter ce bout de la Terre mais l’auteure nous décrit les choses comme si j’y étais. Je ne peux que souhaiter bon vent à ce roman qui vous fait passer un agréable moment de lecture.

Les – :

  • Un début quelque peu long.

Les + :

  • Des descriptions détaillées qui nous font croire que l’on y est !
  • Un personnage principal fort qui m’a plu.
  • Un duo de personnages secondaires attachants. C’est vraiment un bel ajout au texte.
  • La plume de Constance Dufort que j’ai apprécié découvrir.
  • Un roman qui plaira aux plus jeunes comme aux plus grands.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

22

Dans un battement d’ailes – Amélia Varin

xcover-1843.jpgRésumé : « Le vent souffle, emportant les feuilles mortes. Posé sur le rebord de la fenêtre, l’oiseau prend son envol. J’aimerais tellement le suivre. Planer vers la liberté. » Même lorsqu’on souffre, qu’on pense qu’il n’existe qu’une seule échappatoire, une petite lueur apparaît. Inattendue. Et doucement, le sourire revient. Tellement beau, tellement vrai. Et c’est en déployant ses ailes, que l’on s’envole vers de nouveaux horizons…

Mon avis : Je remercie ma copinaute Amélia pour sa proposition. En effet, je suis toujours ravie de découvrir son travail. Après « Toujours se retrouver », « Le fanatique des crachats », « Un vide couleur brique », je retrouve la plume d’Amélia avec « Dans un battement d’aile ». Notion qui tient à cœur à l’auteure, je me suis lancée dans ce texte sachant qu’il parlerai de harcèlement scolaire.

Vous savez que je ne suis pas forcément fan du fait de trouver des notions si sérieuses et si sombres dans les romans que je lis. Je lis dans un premier temps pour m’évader et non pour ressortir de mes lectures le cœur lourd.

Amélia prouve encore une fois son talent via ce texte. Même si ce qui arrive Elaé est très dur, l’auteure parvient avec brio à nous retranscrire les maux de cette jeune fille.

Texte poignant, fort et qui véhicule des messages incroyables, on est propulsé dans la vie d’Elaé. Une jeune fille qui n’a rien demandé à personne et qui par preuve de courage vis-à-vis de son seul ami dans ce lycée, voit sa vie complètement changée du jour au lendemain.

Le texte est sombre cependant, il reste porteur d’espoir et c’est cela qui fait la différence pour moi. En effet, je trouve cela formidable d’avoir pu tenir, le temps d’un roman, une vie insoutenable. J’ai eu mal au cœur en me disant que cette vie insupportable, Elaé la vivait tous les jours. C’est une pression constante, une boule au ventre permanente. Avoir peur des coups, de savoir quand ils tombent. Bref, c’est vraiment un texte porteur d’un message important.

L’ambiance de ce court roman reste lourde par le sujet mais aussi par le J-5 qui ne cesse de descendre, plus l’on se rapproche du J-0 plus on se demande ce qui va se passer.

Je pense que la plume d’Amélia Varin est excellente. Elle s’en sort avec brio pour nous parler des sujets les plus sensibles. Si on passe de la cruauté envers les animaux au harcèlement scolaire par la douleur amoureuse, Amélia nous prouve qu’elle est une auteure tout terrain et ne se cantonne pas qu’à un sujet. C’est excellent.

J’ai du prendre un peu de recul face à ce que j’ai lu. Je n’ai pas pu faire ma chronique à chaud dans le sens où j’ai tellement ressenti les choses, tellement eu peur que j’ai du me poser quelques jours pour vous faire part de mon avis.

Ce roman a une vocation certaine : nous faire prendre conscience que sous les apparences et les sourires, tout ne va pas bien. Ce petit texte pourrait faire du bien aux plus jeunes, à ceux qui vivent ou ont vécus cette situation. Je ne peux que vous pousser à le lire. La prise de conscience est assez fulgurante. Pour ma part, ce fut le cas.

La fin m’a vraiment fait battre le cœur plus intensément qu’à l’accoutumée. C’est vraiment un très beau moment de lecture. La seule chose qui m’a un peu « dérangée » c’est ce côté un peu trop compréhensif d’Elaé face à ce bourreau. La lettre est touchante, c’est un beau message mais j’ai eu mal pour Elaé.

Les – :

  • La presque parfaite compréhension d’Elaé face à ce qu’elle a vécu.

Les + :

  • Le message véhiculé
  • La plume d’Amélia Varin que j’adore.
  • La manière dont le sujet est traité.
  • La force d’Elaé face à son combat.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

 

25

Dans la peau – Fabienne Lejamble

51AtQngX2eL.jpgRésumé : Un démon pervers au sacré sens de l’humour possède une jeune femme. Un roman entre fun et émotion.

Mon avis : Je remercie d’emblée Fabienne pour l’envoi de son roman. Voilà un service presse surprenant dans le sens où le premier ouvrage de Fabienne reste aux antipodes de celui-ci. 1902 est un recueil de nouvelles fantastiques assez sympathique à lire, j’avais passé à l’époque, un bon moment de lecture rapide et assez fascinant par les propos tenus. Dans la peau est un roman fantastique où Keleb, un démon prend possession de Lexie, une jeune fille normale.

J’ai apprécié cette lecture malgré quelques petites choses qui m’ont un peu déstabilisé. Cependant, je reste agréablement surprise par la découverte de ce roman. Je vous avoue que je ne me serai pas retournée sur la couverture de ce roman. En effet, la couverture me fait penser à un roman érotique des années 1980 (ce qui n’est pas forcément mon genre de lecture, je vous l’avoue). Comme je le dis souvent, l’habit ne fait pas le moine. Ici, s’en est une belle preuve. Je serai passée à côté d’un bon moment de lecture.

C’est un ouvrage très original, intéressant et bourré d’humour. Cependant, il y a beaucoup d’émotions diverses qui sont véhiculées dans ce roman. C’est assez surprenant de voir l’humour se mêler à la douceur, la sensibilité et la sensualité.

Keleb est un personnage que j’ai beaucoup apprécié découvrir. Son côté mutin est exploité à merveille. Ce qui m’a un peu ennuyé, c’est le fait que Keleb joue vraiment avec le feu, un peu trop pour moi. Quand il prend possession du corps de Lexie, il fait d’elle une jeune femme plus que sensuelle. Elle devient une allumeuse de service devant ses parents ! C’est quelque chose qui m’a un peu ennuyé.

Lexie est aussi un personnage ambivalent dans le sens où il y a une réelle évolution. Même si au départ, elle a peur, elle ne sait pas ce que va bien pouvoir faire Keleb. J’ai trouvé sa soumission un peu trop forte. Mais je pense que c’est le jeu dans ce genre de situation non ?

J’ai aimé les joutes verbales entre Keleb et Lexie qui n’a pas froid aux yeux. Par moment, elle le paye ! La cohabitation entre Lexie et Keleb n’est pas de tout repos mais assez drôle.

L’originalité de l’histoire a su me séduire malgré le fait que j’ai eu une impression de « trop vite ». En effet, lorsque Keleb prend possession du corps de Lexie, au début, ça va trop vite pour moi. Un jeu d’esprit entre amis et pouf… Au bout de quelques minutes Keleb est déjà dans le corps de Lexie. J’aurais peut être apprécié un petit effet d’attente pour apporter une ambiance plus sombre, particulière.

La plume de Fabienne Lejamble est toujours aussi délectable, elle est fraîche et se prête très bien à l’exercice. L’auteure m’a fait sortir de ma zone de confort le temps d’un roman, c’était une belle expérience.

Les – :

  • Un effet de rapidité sur le début du roman.
  • Une soumission exacerbée de Lexie qui subit les assauts de Keleb qui par moment joue vraiment trop avec le feu.

Les + :

  • Le retour de la plume de Fabienne Lejamble que j’aime toujours autant.
  • Les joutes verbales entre Keleb et Lexie
  • Le personnage de Lexie que j’ai apprécié puisqu’elle essaye de résister. Sa force et son courage sont remarquables.
  • La manière dont l’auteure repousse les clichés sur les esprits.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

 

18

Chère Mrs Bird – A. J. Pearce

téléchargementRésumé : Dans la droite lignée du Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, un premier roman plein de charme et d’humour british, véritable ode à l’amitié, à la générosité et au courage des femmes pendant la Seconde Guerre mondiale. Londres, 1941. À vingt-quatre ans, Emmy n’a qu’un rêve : devenir reporter de guerre. Un rêve qui semble sur le point de se réaliser lorsque la jeune femme décroche un poste au London Evening Chronicles. Enfin, Emmy va pouvoir entrer dans le vif du sujet, partir sur le front, se faire un nom au fil de la plume ! Las, c’est un poste d’assistante à la rédaction du magazine féminin Women’s Day qui lui est offert. La mission d’Emmy : répondre aux courriers des lectrices adressées à Mrs Bird, la rédactrice en chef du journal. Mais attention, la terrifiante Mrs Bird est très stricte, et seules les demandes les plus vertueuses se verront offrir une réponse expéditive dans le poussiéreux journal. Un cas de conscience pour la jeune journaliste qui refuse de laisser ses concitoyennes en mal d’amour et de soutien amical, errer dans les limbes en raison du diktat imposé par une vieille conservatrice bon teint. Et Emmy a un plan pour outrepasser l’autorité de Mrs Bird… Alors que la ville sombre peu à peu sous les bombes, Emmy va mettre sa carrière en jeu pour venir en aide aux femmes restées seules à l’arrière. L’heure de la résistance féminine a sonné !

Mon avis : Je remercie la maison d’édition Belfond pour l’envoi de ce service presse qui m’a comblé de joie. Je suis très heureuse d’avoir pu mettre mon nez dans ce roman qui me faisait de l’œil depuis quelques temps.

Je me suis plongée dans l’univers de l’Angleterre dans les années de la seconde guerre mondiale. Ce que je peux vous dire c’est que l’on a un roman avec un humour bien british. Personnellement, j’adore cela donc cela ne m’a pas dérangé du tout, bien au contraire. C’était très prenant.

On fait la rencontre d’Emmy qui n’a qu’un but dans la vie, devenir une grande6d5e0a4443ae8251033796daab027cc8_400x400 journaliste. Les hommes étant partis sur le front, les femmes prennent leur place dans la vie quotidienne, la peur au ventre que leurs hommes ne rentrent pas. Ce que j’ai apprécié dans ce roman c’est que même si l’on parle de la situation délicate et terrible qu’est la secondaire guerre mondiale, on n’a, à aucun moment, du pathos dégoulinant qui nous rappelle l’horreur que les gens vivaient à cette époque. Ce n’est pas que je n’ai pas de cœur, bien au contraire, je sais que la vie était horrible (merci mamie pour toutes ces fabuleuses histoires) mais je n’ai pas envie de retrouver ce sentiment de malaise dans mes lectures.

Emmy parvient à ses fins, elle obtient un poste dans un journal de Londres. Seulement, elle va vite déchanter lorsqu’elle comprendra que son métier est de trier le « courrier du cœur » d’un journal pour femme dirigée par Mrs Bird, une femme terrible qui n’a pas de cœur ni d’humour. Elle est trop rigide. Emmy décide alors de faire quelque chose de vraiment dangereux : elle prend la plume sous le nom de sa patronne et répond aux jeunes femmes qui ont des questions indécentes selon Mrs Bird.

C’est un roman que je ne peux que vous conseiller ! J’ai découvert la plume d’AJ Pearce et franchement, j’en redemande. Je me plongerai volontiers dans l’univers de l’auteure une nouvelle fois. La plume est rafraichissante, pleine d’humour et traite de sujets épineux avec succès.

Emily construit un sacré duo avec sa meilleure amie Bunty. Ces deux jeunes femmes sont inséparables et sont devenues encore plus proches d’une de l’autre lorsque la guerre les a touchés. Elles ne se cachent rien, vivent tout à deux malgré le travail top secret de Bunty.

Ce n’est pas un coup de cœur mais j’ai passé un excellent moment de lecture et de détente avec ce roman que je vous conseille fortement.

Les – :

  • Quelques longueurs dans les descriptions (surtout dans les scènes où Emmy est dans les locaux du journal)

Les + :

  • Un humour british que j’adore.
  • La guerre en toile de fond qui n’obscurcit pas l’intrigue. Elle reste présente mais ne dérange pas.
  • La plume d’AJ Pearce.
  • Le duo d’amies Emmy/Bunty

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

24

Twilight Tome 4 : Révélation – Stephenie Meyer

téléchargement (3)Résumé : Bella a fait son choix : elle s’apprête à épouser Edward. Mais le jeune homme honorera-t-il sa part du marché ? Acceptera-t-il de la transformer en vampire et d’accepter de la voir renoncer à sa vie humaine ?

Mon avis : Depuis le temps que je l’ai dans ma liste des romans « à chroniquer », je peux enfin le faire. Etant donné que je suis malade –hip hip hip hourraaaa- ce qui n’arrive jamais et ce qui m’énerve au plus haut point (soit dit en passant), j’ai le temps de chroniquer et de lire.

On retrouve Bella et Edward pour le quatrième et dernier tome de leurs aventures.

Je sais, je sais, cette saga divise par la mièvrerie de l’histoire d’amour, de l’éternité et des vampires. Cependant, cette saga reste mon talon d’Achille parce que je l’adore. J’aime beaucoup le personnage d’Edward et les valeurs qu’il prône. Cependant, le personnage de Bella reste transparent à mes yeux. Cela équilibre le couple, je me suis habituée à sa transparence.

Le quatrième tome réserve bien des surprises. En effet, l’inimaginable se produit et c’est leurs vies qui sont complètement chamboulées. Edward horrifié, Bella, aux anges. Leur décision va changer leurs vies, au point de jouer avec la durée de cette dernière.

J’ai trouvé le point de vue de Jacob en trop dans ce dernier tome. J’ai trouvé que cette partie était en trop. C’était intéressant de voir comment il réfléchit, interagit avec la meute, ce qu’il pense de la situation, cependant, le fait que ce ne soit pas Bella qui parle, que le narrateur change, rend le personnage encore plus fade que ce à quoi j’étais habituée.

J’ai apprécié l’esprit de famille même si cette dernière reste divisé face au choix de Bella et d’Edward (qui subit plus qu’autre chose ce choix d’ailleurs).

La première partie du roman est assez longue pour moi. Une fois que Renesmée apparait et que Bella devienne une petite vampirette cela prend du sens, du rythme et la bataille finale promet de belles choses.

J’ai apprécié découvrir des vampires de toutes les horizons, de voir d’autres manières de vivre que celle de la famille Cullen. J’ai aussi aimé découvrir les parcours de vie de tous et toutes. C’est vraiment très sympathique.

Le don de Bella lui apporte quelque chose, j’ai trouvé la continuité de ce dernier assez sympathique et utile aussi. Cela apporte un peu de couleurs au personnage qui évolue merveilleusement bien une fois vampire !

J’ai aussi apprécié le fait que les loups puissent vivre en presque harmonie avec les vampires. Encore une fois, cela divise la meute mais certains approuvent et se rangent du côté de Jacob qui reprend une place important dans la vie de Bella au grand regret d’Edward.

La plume de Stephenie Meyer réserve d’ultimes surprises. J’ai vraiment apprécié terminer ma lecture sur cette note.

Twilight est une saga qui divise selon les lecteurs, j’en ai bien conscience. Pour moi, elle restera toujours la saga qui m’a fait découvrir la littérature vampirique. J’aime cette belle histoire d’amour (un peu mièvre certes mais je l’aime quand même !). Je ne peux que conseiller cette saga aux fans du genre mais aussi à ceux qui débutent, c’est un bon premier pied dans la littérature fantastique.

Un micro point sur la version cinématographique : par pitié, lisez avant de regarder. J’ai cru mourir.

Les – :

  • Le caractère de Bella qui me tape toujours autant sur les nerfs.
  • Son égoïsme latent sur cette décision qu’elle impose à tout le monde
  • Le point de vue de Jacob en trop à mon goût.

Les + :

  • La transformation de Bella tant attendue.
  • Le personnage d’Edward cher à mon cœur.
  • Les parcours de vie bien différents empruntés par les vampires.
  • La bataille finale.
  • Une fin heureuse, comme je les aime.
  • Le personnage de Jacob qui remonte dans mon estime

Ma note :155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie

23

Pour l’amour de Robin – Lise Marcy

41lN-OrY55L._SY346_.jpgRésumé : A 16 ans, Cassie est amoureuse et rêve de devenir médecin. Son avenir lui semble tout tracé. Elle est chanceuse, David, son petit ami est un des garçons le plus populaire du lycée. Mais le prince charmant révèle son vrai visage quelques temps plus tard et la quitte. Son monde s’écroule quand elle découvre qu’elle est enceinte. Tout comme David, elle se retrouve abandonnée et rejetée par ses parents. Malgré un parcours semé d’embûches, elle trouve la force de réaliser son rêve et obtient son diplôme. Elle est médecin aux urgences de l’hôpital de la petite ville de Sonora, en Californie. Mais il lui faut une nounou pour son fils, Robin, qui se fait un malin plaisir à toutes les faire fuir. Jusqu’au jour où le séduisant Alan frappe à sa porte et bouscule leur vie. Alan saura-t-il apprivoiser le petit Robin ?

Mon avis : J’ai pu découvrir le roman « pour l’amour de Robin » de Lise Marcy grâce au prix des auteurs inconnus. Je vous avoue que ce dernier ne faisait pas partie de ma sélection. J’ai été assez surprise bien qu’il y ait eu des moments de flottement dans cette lecture.

On fait la rencontre de Cassie, une jeune fille de seize ans qui voit sa vie basculer lorsqu’elle apprend qu’elle est enceinte. Sa jolie et solide histoire d’amour vole en éclat lorsque David, son petit-ami, apprend qu’elle est enceinte. Première désillusion amoureuse qui laisse des traces. David la traite comme une fille qui n’a pas compté, une petite garce à qui il tourne rapidement le dos.

J’ai apprécié trouver un homme comme nourrice. En effet, beaucoup de romans traitent de femmes qui ont un travail que l’on associe plus aux hommes mais le contraire est assez rare. Voici donc un bon point pour l’auteure. Elle met en valeur ce métier qui peut être dur émotionnellement et physiquement.

Il faut aussi souligner le fait que la relation mono parentale/enfant est aussi mise en valeur ainsi que sa complexité et sa difficulté. Parfois, être parent et élever seul son enfant peut être très quelque chose de dur. Le personnage de Robin est adorable, j’aime beaucoup ce petit garçon qui est très fort. C’est un personnage qui apporte beaucoup à l’histoire. Ainsi, l’amour entre Cassie et son fils est très présent.

On se balade dans la vie de Cassie et de Robin. Elle est pleine de bonnes mais aussi de21761644_10155840743637376_5686327546243930481_n mauvaises surprises. La vie est ainsi. On touche donc à des sujets légers mais aussi des sujets comme les maladies (le petit crabe très méchant).

Alan prend de plus en plus de place dans l’histoire, cela apporte quelque chose de très sympathique à l’histoire. L’intrigue est prenante, elle nous permet de suivre une histoire d’amour agréable.

Cependant, il m’a manqué un petit quelque chose d’original qui aurait fait la différence. J’ai passé un bon moment de lecture. L’histoire est sympathique, l’intrigue prenante mais j’ai été ennuyé par les nombreuses coquilles et fautes d’orthographe et de grammaire dans le texte. Il y en a pas mal qui se baladent en effet. Une ou deux, passons, je ne pinaille pas, mais j’en ai relevé plus d’une dizaine. Ce genre de chose ralentit quand même ma lecture et me fait perdre le fil.

Je ne connaissais pas la plume de Lise Marcy. C’est une découverte agréable. Peut-être qu’un jour, je me pencherai de nouveau sur un ouvrage de l’auteure. C’est assez encourageant. Le style est simple, parfait pour celles qui débutent en romance.

Les – :

  • Les nombreuses erreurs de syntaxe, fautes d’orthographes et des coquilles dans le texte.
  • Un petit quelque chose manquant qui marque le fait que la lecture est sympathique mais pas un coup de cœur pour moi.

Les + :

  • Trois personnages sympathiques.
  • Une intrigue rondement menée.
  • Des notions importantes mises en place dans le roman.
  • Un style frais, qui plaira aux novices dans le genre. Une lecture qui peut faire du bien entre deux gros pavés. Lecture rapide d’un style simple.

Ma note : 155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie