18

Percy Jackson – Tome 3 : Le sort du Titan – Rick Riordan

téléchargementRésumé : Les monstres sont toujours décidés à tuer les demi-dieux. Percy et ses amis Annabeth, Grover et Thalia se retrouvent face à un horrible manticore. Ils n’ont la vie sauve que grâce à l’intervention de la déesse Artémis et de ses Chasseresses. Mais, lorsque Annabeth puis Artémis disparaissent, une nouvelle quête semée d’embûches s’annonce : Percy devra plus que jamais se méfier des manipulations et des pièges de Cronos, le Seigneur des Titans.

Mon avis : J’avais envie d’une petite lecture personnelle. J’avais besoin d’un peu de fraîcheur et d’un roman que j’étais certaine d’apprécier. Mon choix s’est porté sur le troisième tome de Percy Jackson écrit par Rick Riordan. J’avais passé d’excellents moments avec les deux premiers tomes. J’ai foncé pour lire ce troisième donc.

Petite différence avec les deux premiers, le troisième tome n’a pas d’adaptation cinématographique. Je partais donc à l’inconnu, ce qui a rendu ma lecture encore plus enrichissante. J’ai beaucoup aimé !

On retrouve notre trio : Annabeth, Grover et Percy ainsi que Thalia, fille de Zeus, redevenue humaine grâce à la Toison d’or (Si cela vous intéresse, c’est dans le deuxième tome de la saga).

J’ai beaucoup apprécié retrouver de nouveaux grands Dieux : Ici, c’est plutôt Artémis et son frère Apollon ainsi qu’Aphrodite que l’on voit le plus dans ce roman. Bien qu’on les retrouve tous à un moment, on retrouve ces dieux plus particulièrement tout au long du roman.

On fait aussi la rencontre des chasseresses d’Artémis, un groupe de jeunes femmes qui ont prêté allégeance à Artémis renonçant ainsi à leurs vies sexuelles, à leur mortalité ainsi qu’à la vieillesse.

Annabeth et Artémis disparaissent. Percy, Grover, Thalia et des chasseresses partent à la recherche de leurs amis. C’est assez captivant comme aventure. On traverse une nouvelle fois des mythes antiques qui nous font vraiment passer un excellent moment !

On retrouve Pan. Ca m’a vraiment fait plaisir pour Grover. Il a enfin une piste tangible pour retrouver Pan. J’ai trouvé ça vraiment cool ! En plus, Grover est un personnage que j’affectionne beaucoup.

La disparition d’Annabeth se fait sentir. Percy se sent seul et j’ai bien l’impression qu’il y a de l’amour dans l’air. C’est vraiment assez plaisant de voir leur relation évoluer ainsi. J’ai aussi trouvé très touchant le fait que Grover tienne son rôle de meilleur ami avec cette force et ce courage. En effet, Percy peut toujours compter sur son ami et c’est une très belle relation.

Bien que les deux premiers tomes ont un côté très jeunesse, j’ai trouvé que ce troisième tome était beaucoup plus pour adolescent voir jeunes adultes. En effet, j’ai trouvé la plume plus sérieuse, l’intrigue aussi. On laisse plus de place à la tension et à l’inquiétude. On sent que le pire va arriver.

Chronos et Luc sont toujours présents de plus ou moins loin. C’est assez frustrant. On sait que ça va tomber mais quand ? La lecture prend une tournure très intéressante je trouve. Les adolescents grandissent, cela se voit, se sent, se lit !

La plume de l’auteur est toujours aussi agréable. En effet, on ne se lasse pas des aventures de Percy Jackson. C’est vraiment une bonne saga qui me pousse à acheter les autres sagas du même auteur. C’est assez exaltant.

Une chose est certaine, je suis ravie de mettre plongée de nouveau dans cet univers qui est excellent ! J’ai hâte de pouvoir lire la suite. C’est vraiment excellent ! On mêle le monde moderne au monde antique avec brio !

Ce roman est lu dans le cadre du challenge ABC 2017 !

marauda-verbo-challenge-abc-1

Ma note : 17/20

 

16

Le phénomène Philomène – Emmanuelle Cosso et Nathanaël Ferdinand

4103603236Résumé : Anatole et l’école, c’est une longue suite de rendez-vous manqués. Il faut dire qu’avec sa dégaine d’ado balourd et sa tignasse de cheveux qui lui tombent devant les yeux, il n’a pas l’étoffe d’un héros. Du moins, à première vue. Car en regardant mieux, on pourrait s’apercevoir qu’il a un sourire craquant… et aussi un don : celui de voir les fantômes. Le fantôme de Philomène, une jeune fille morte en 1870, dans l’accident de la filature qui se tenait à la place du collège. Repérer un fantôme, c’est déjà pas banal. Mais quand ce fantôme vous apprend qu un grave danger menace la vie de tous les élèves et que vous seul pouvez les sauver, ce rendez-vous-là, pas question de le rater !

Mon avis : Je remercie les éditions Sarbacane et principalement Audrey pour l’envoi de ce service presse. Le Phénomène Philomène m’a attiré par l’originalité du résumé ainsi que les illustrations. De plus, j’aime découvrir les romans pour les plus jeunes.

On rencontre Anatole à travers les yeux de son amie qui craque littéralement pour lui. Juliette aime Anatole malgré le fait qu’il soit un peu balourd. En effet, il est à part des garçons de son âge. Il est rêveur et doux. Avec ses cheveux qui partent dans tous les sens, il a un côté charmeur malgré lui. C’est un personnage que j’ai beaucoup apprécié par sa différence et son originalité.

Anatole est un petit garçon spécial, si spécial qu’il voit les fantômes. Il voit le fantôme delogo-editions-Sarbacane Philomène : une jeune fille décédée dans les années 1870. Rapidement, ils deviennent amis. J’ai beaucoup aimé cette relation amicale si particulière. Lorsque Juliette décide, à son tour, de croire en la présence de Philomène, on assiste à un beau trio amical !

L’histoire est assez originale. J’ai beaucoup aimé suivre les aventures d’Anatole. Il va tout faire pour sauver son école et aider Philomène à accéder à son but ultime. C’est une belle notion d’amitié que l’on retrouve ici : le sacrifice pour aider l’autre, j’ai trouvé cela très intéressant surtout dans un roman qui est destiné aux enfants.

Un point aussi que j’ai beaucoup aimé c’est que Philomène est une petite fille décédée lors d’un accident à la fin des années 1800, dans une usine française. Période de l’industrie française et de son essor, j’ai beaucoup aimé le fait que l’on parle de cette période pour mieux comprendre Philomène et le personnage qu’elle est. C’est aussi assez intéressant pour les plus jeunes de faire un pas dans l’histoire de cette manière.

La plume de l’auteure est très accessible pour les plus jeunes. C’est assez sympathique à lire. J’ai aussi apprécié les illustrations qui sont nombreuses et très sympathiques ! Elles sont belles et apportent un certain dynamisme à la lecture. Elle l’a rend aussi beaucoup plus agréable.

Je trouve donc que l’auteure et l’illustrateur ont fait un travail remarquable. C’est vraiment un roman jeunesse qui va plaire à beaucoup d’enfants. Je pense aux petits bouts de Diablotine qui vont adorer. C’est vraiment génial.

L’intrigue est rondement menée, les personnages sont très aboutis et l’aventure est aussi très sympathique à lire et à suivre. Les notions d’amitié, de sacrifice sont très abouties elles aussi. C’est un roman que les plus jeunes vont adorer !

Ma note : 15/20

14

Amour, vengeance et Tentes Quéchua d’Estelle Billon Spagnol

couv-Amour-vengeance-et-tentes-quechua-620x987

Résumé : Deuxième samedi du mois de juillet. Depuis toujours, ce jour précis, Tara et ses parents – le morne postier et l’Italienne agitée – prennent le départ des vacances. Direction « le Momo s », camping tenu par la vieille Momo et son fils Jacky. Là-bas, Tara respire, retrouve la rivière et son copain de toujours : Adam. Adam devenu, cet été… ce beau mec qui la remue totalement ! À peine le temps de savourer que débarque Éva, belle et brûlante comme le soleil, et vite surnommée « La Frite » par Tara. Ils étaient deux, ils se retrouvent trois. Les mauvais coups vont tomber, pour Tara comme pour Adam et La Frite, mais aussi pour ce qui n’existe plus : l’insouciance d’avant.

Mon avis : Je remercie les éditions Sarbacane pour l’envoi de ce service presse qui s’est avéré être très rafraîchissant !

Ce que j’ai déjà apprécié dans ce roman c’est le titre assez prometteur : en effet « Amour, vengeance et tentes Quéchua » me plaisait beaucoup. Synonyme pour moi d’été, de copines, de copains de vacances qui sont devenus beaux. Les hormones en vrac et surtout : plage, vacances et soleil. J’ai foncé parce que la période estivale arrive à grands pas !

On fait la rencontre de Tara, le personnage principal du roman. Jeune fille fraîche, intelligente et pleine d’humour, j’ai adoré passer ces trois semaines de vacances à ses côtés ! Une chose est certaine, j’ai beaucoup aimé découvrir le camping dans lequel elle vit ses vacances.

Je ne sais pas si vous avez vu le film Camping mais c’est vraiment une histoire qui se logo-editions-Sarbacanepasse un peu de la même manière : tout le monde se connait à force de côtoyer le camping de Momo. Tout le monde se connait, ils sont tous contents de se retrouver et de partager, une nouvelle fois, ce bout d’été ensemble. C’est une famille estivale au grand cœur, c’est assez sympathique à lire.

L’univers de Tara se compose surtout d’Adam : son ami de toujours. Elle l’a rencontré au camping et tous les ans ils se retrouvent autour des soirées, des parties de ping pong et des sorties à la mer. Cette année, c’est différent. Tara a grandi, Adam est devenu très mignon. Les hormones en vrac la pousse à se poser des questions sur ses sentiments pour Adam.

On assiste à un réel combat pour comprendre ce qu’il se passe dans sa tête et entre eux. Tara ne veut pas perdre son ami mais ne peut pas non plus ne rien faire quand Eva, une jeune campeuse arrive et fait chavirer les cœurs.

Tara voit rouge et passe un été à essayer de sauver son honneur, son amitié avec Adam.

Au-delà de cette amourette entre les deux amis de toujours, il y a toutes les péripéties qui sont liés à la vie en camping. Entre campeurs mais aussi au sein de la famille de Tara. Tara est dans l’âge où elle veut s’émanciper, devenir plus grande, limite adulte. Ca commence par avoir sa propre tente. C’est SA maison de vacances.

Voici donc une lecture fraîche qui est un merveilleux rappel des vacances qui ne vont pas tarder à arriver ! La plume de l’auteure est pleine d’humour, fraîche et très sympathique à lire. On nous propose de découvrir un univers d’adolescent qui sont en pleine effervescence.

Les jeunes vont adorer ! Les vieux vont se souvenir de leurs années camping ! =)

Ma note : 15/20

17

Marquise – Joanne Richoux

51YjJsjlxsL._SX195_Résumé : Un excentrique milliardaire, qui se fait appeler Le Marquis, a fondé une société secrète : les Voluptueuses. La rumeur prétend qu’il a fait construire une réplique du château de Versailles, quelque part sur une île privée au large de l’Écosse, et qu’une centaine de privilégiés y mènent une vie de rêve. Charlotte et Billy sont prêts à tout pour quitter leur sordide village natal même à tenter l’impossible. Ils ont de la chance, cette année : le Marquis organise un casting sauvage pour intégrer de nouveaux membres aux Voluptueuses. Huit jeunes artistes, dont eux, rejoindront finalement l’île paradisiaque où s’ébat la communauté. Mais la vie de château leur réserve bien des surprises… 

Mon avis : Je remercie chaleureusement les éditions sarbacane pour ce service presse que j’ai beaucoup aimé.

Je vous avoue que ma lecture n’a pas été de tout repos mais j’en sors heureuse ! J’ai eu un beach_gate_weheartitpeu de mal avec quelques longueurs au début mais une fois l’intrigue mise en place, c’est du petit bonheur ! J’ai vraiment adoré et je ne regrette pas d’avoir poussé un peu plus loin ma lecture et d’avoir mis de côté mes difficultés pour rentrer dans les premiers chapitres parce que la suite est détonante !

On rencontre Charlotte – que l’on appelle Charlie- et Billy. Ce sont deux amis d’enfance qui ne se séparent jamais. Quand Billy rejoint Charlotte pour lui proposer de passer les auditions pour entrer dans la société des Voluptueuses elle n’en croit pas ses oreilles. Dans quel plan son meilleur ami va-t-il t’emmener ? C’était exaltant.

Charlie ne laisse jamais Billy seul, l’adage « C’est nous contre le reste du monde » revient assez souvent dans le roman. J’ai vraiment apprécié cette notion d’amitié qui est mise à rude épreuve durant le roman.

Les Voluptueuses est une société dirigé par Le Marquis qui reste un personnage très mystérieux voire un peu dangereux à certains moments. C’est un mini Versailles où les valeurs du 17ème siècle sont mélangées à la modernité du 21ème siècle. Cela donne du « bas-rock » (jeu de mot avec « baroque »). Pour ceux qui ne le savent pas le baroque est une notion qui est contraire au classicisme : on révolutionne les lignes continues et le classique pour laisser place aux courbes, au faste : on ne se cache pas, ce que l’on veut c’est de l’extravagance ! C’est vraiment ce que l’on retrouve dans ce roman : du chic et du choc. J’ai vraiment adoré cette atmosphère électrique.

logo-editions-SarbacaneCharlotte est vraiment un personnage étonnant : elle est drôle, intelligente et ne se laisse pas marcher dessus. Billy, lui, est touchant et un peu plus réservé qu’elle mais ils forment un beau duo d’amis.

L’intrigue en elle-même est géniale. J’ai cru devenir folle tout le long du roman mais la fin du roman est… WAW. Je ne m’attendais vraiment pas à ça ! J’étais comme une andouille devant les dernières pages de mon livre.

Pour résumer : Je vous conseille de lire ce roman si vous aimez les aventures, le dynamisme et les fins tout à fait surprenantes. Des personnages hauts en couleur qui amènent beaucoup de rythme à l’histoire, il faut foncer. C’est vraiment une superbe histoire malgré un démarrage un peu difficile (mais en soi, rien de grave vu que la suite est réellement à la hauteur de ce que j’en attendais). On revisite un Versailles qui ferait certainement bien rire Louis XIV ou… Peut être le faire retourner dans sa tombe… Au choix !

La plume de l’auteure est très entraînante et honnêtement, je lirai un nouveau roman de Joanne Richoux les yeux fermés ! J’ai adoré ! On frôle le coup de cœur !

Ma note : 19/20

24

Les animaux fantastiques – Collectif

product_9782075076340_244x0Je tenais dans un premier temps à remercier chaudement Gilles Paris (et ses gentils stagiaires) ainsi que les éditions Gallimard pour ce superbe envoi !!! J’étais émerveillée et aux anges de recevoir des goodies et de superbes livres sur les animaux fantastiques et Harry Potter ! J’ai passé un très agréable moment ainsi que mon chéri qui s’est amusé à construire le Niffleur et le Démonzémerveille.

Premier livre : Les animaux fantastiques : un film magique de Mickael Kogge

Résumé : Un livre pour revivre toute la magie des « Animaux fantastiques ». De l’arrivée de Norbert Dragonneau dans la ville de New York aux bureaux de Macusa, cet ouvrage regorge de photos inédites et d’informations passionnantes sur l’identité des personnages, les créatures fabuleuses et l’univers du célèbre magizoologiste !

Mon avis : Dans ce petit livre, on trouve beaucoup de photos du film ce qui nous permet de nous (re)plonger facilement dans l’univers des Animaux Fantastiques. Tous les sujets y sont abordés : les personnages, les lieux, les sorts mais aussi les animaux et même les baguettes magiques. C’est un bon guide pour ce que ne connaissent pas l’univers et c’est aussi un bon résumé pour ceux qui veulent se rappeler l’univers dans lequel évolue Norbert Dragonneau. On trouve aussi des explications historiques : on mêle l’irréel au réel pour que ce dernier soit plus véridique ! J’ai beaucoup aimé l’idée.

Deuxième livre : Le carnet magique de Norbert Dragonneauproduct_9782075076319_195x320

Résumé : Une plongée interactive unique au cœur du film «Les Animaux fantastiques», pour retrouver le Monde des Sorciers de J.K. Rowling.

Explorez la valise de Norbert, devenez expert en créatures et parcourez les rues du New York des années 1920! Ce carnet de bord est truffé de souvenirs et de surprises en fac-similé et en trois dimensions, à détacher et à déplier. Examinez la classification des créatures, étudiez les cartes du MACUSA ou feuilletez un magazine de sorciers : revivez l’aventure du célèbre magizoologiste !

Mon avis : Celui-ci est un peu plus complet même s’il regroupe les mêmes informations que le premier. En effet, il y a plus de détails, d’informations. Il regorge de petites anecdotes assez sympathiques. Les détails y sont nombreux et c’est très intéressant pour ceux qui veulent en connaître d’avantage sur le monde des animaux fantastiques. Le carnet est une idée originale : il donne l’impression de lire les pensées de Norbert. On peut aussi y visiter la fameuse valise de Norbert. J’ai trouvé que c’était une belle idée pour intéresser les plus jeunes !

9782075076289fsTroisième livre : Le Niffleur de Ramin Zahed

Résumé : Féru d’objets brillants, le malicieux Niffleur entraîne Norbert dans une aventure palpitante. Conception des créatures, création des décors, techniques de tournage… ce livre révèle toutes les étapes qui ont donné vie aux animaux et personnages du film ! Accompagné d’instructions de montage simples et d’idées de décoration, le kit permet de construire une splendide maquette du Niffleur, l’adorable créature de Norbert Dragonneau.

Mon avis : Ici, on s’intéresse à un petit livre très sympathique qui se focalise sur les animaux fantastiques. C’est très appréciable. J’en connaissais quelques-uns via Harry Potter mais c’est intéressant d’en savoir un peu plus sur ces bêtes fantastiques. On retrouve aussi des passages d’interview que les acteurs ont pu donner au sujet de ces petites et grandes créatures. On a un œil un peu plus « scientifique » sur les créatures. C’est assez drôle de voir avec quel sérieux le livre est monté. Cela rend les animaux fantastiques bien plus réelles. De plus, on retrouve ici un Niffleur à monter soi-même.

15515774_10211662577987995_275252991_o.jpg

Quatrième livre : Le démonzémerveille de Jody Revensonproduct_9782075076296_244x0

Résumé : Le Démonzémerveille est l’un des animaux les plus mystérieux de Norbert Dragonneau. Conception des créatures, création des décors, techniques de tournage… ce livre dévoile comment le cinéma a donné vie à la valise magique du célèbre magizoologiste.

Mon avis : On retrouve ici le même principe que pour le Niffleur. D’autres créatures magiques sont mises en avant. On a plus d’informations sur les coulisses mais aussi sur les décors du film. Les acteurs et les différents réalisateurs nous parlent de leurs manières d’appréhender leurs jeux face aux créatures mais aussi la manière dont on a tourné les films avec elles et comment elles ont été inventées.

le-monde-des-sorciers-de-j-k-rowling-volume-1-la-magie-du-cinema-9782075076302_0Cinquième livre : Le Monde des sorciers de J.K. Rowling : La magie au cinéma : Volume 1 de Jody Revenson.

Résumé : Un magnifique ouvrage pour revivre toute la magie des films « Harry Potter » et « Les Animaux fantastiques ». Aux côtés de Harry Potter et du magizoologiste Norbert Dragonneau, découvrez dans ce livre captivant les secrets des réalisateurs des « Animaux fantastiques » et revivez les grands moments de la saga « Harry Potter ». Cet ouvrage extraordinaire, qui regorge d’images somptueuses et de révélations sur les acteurs et les décors des films, offre également de nombreuses surprises à ouvrir, à manipuler et à déployer, en fac-similé et en trois dimensions !Enfilez un masque de Mangemort, feuilletez un exemplaire authentique du Chicaneur, faites tourner le Cadran magique du niveau de risque d’exposition aux Non-Maj’ du MACUSA, ouvrez la valise enchantée de Norbert Dragonneau… Plongez dans le Monde des Sorciers de J. K. Rowling et laissez-vous porter par la magie du cinéma !

Mon avis : C’est un très beau livre objet ! Il retrace les personnages d’Harry Potter et des Animaux Fantastiques ! On y trouve aussi les lieux célèbres des deux univers. Il est interactif : on y trouve beaucoup de petites fenêtres à ouvrir, à déplier. On a même deux masques de mange-morts à la fin du livre. On y trouve des anecdotes sur les tournages, décors et avis des acteurs.

Je remercie encore une fois Gilles Paris et les éditions Gallimard pour ce sublime partenariat ! J’ai beaucoup apprécié mes découvertes ! Je me suis replongée avec délices dans ces univers. On trouve des livres plus ou moins fournis et complets. Il y en a pour tous les âges : on n’est jamais trop vieux pour rêver !

beach_gate_weheartit

Ma note : 18/20

 

24

L’architective – Mel Andoryss

1606-architective_orgRésumé : Armand sera en retard pour son premier jour de lycée. Il aurait préféré ne pas se faire remarquer mais, en tant qu’architective, il doit honorer ses obligations. En effet, une enquête urgente lui a été assignée. Il lui faut se rendre dans un hôtel particulier où, grâce à son pouvoir, il accédera à l’âme du bâtiment pour percer un lourd secret de famille. La routine pour Armand… sauf que rien ne se déroule comme prévu. Des inconnus ont découvert son secret et le traquent. Comme si cela ne suffisait pas d’avoir de dangereux individus à ses trousses, le jeune homme rencontre une nouvelle camarade de classe qui lui retourne le cerveau. Et ce n’est pas seulement parce qu’elle est jolie…

Mon avis : J’ai craqué pour ce roman à la médiathèque. L’originalité du titre a eu raison de moi, en effet, j’ai beaucoup aimé ce titre qui est plein de mystères, de sous-entendu … Petite curieuse que je suis, il ne m’en a pas fallu beaucoup plus pour me faire céder. De plus, je trouve que la couverture est magnifique ! En plus, j’ai trouvé que cette histoire était parfaite pour cette période de l’année.

On a beaucoup de personnages mais trois principaux :

  • Armand Wendelski est le personnage principal de ce roman. C’est un lycéen, il est intelligent, solitaire. Il a une mère avocate très autoritaire et un père complètement absent puisqu’il travaille à Washington. Armand a un pouvoir, c’est un architective : il arrive à se plonger dans le cœur des maisons à une époque précise pour en percer ses mystères.
  • Malaurie est une très belle rouquine. Elle a elle aussi de mystérieux pouvoirs : c’est une psychée : elle arrive à voir l’avenir. Elle est un oracle en d’autres termes. Elle est piquante et très intelligente. Elle ne manque pas d’humour et de courage. Sa mère a le même don qu’elle mais elle n’est plus apte à vivre seule : la folie s’est emparée de son esprit.
  • Cédric est le meilleur ami d’Armand. Il n’a pas de pouvoirs comme les deux autres mais c’est un ami intelligent, qui se montre très loyal et il a un grand cœur. Il est le seul au courant des pouvoirs d’Armand. C’est un garçon mignon, charmeur et charmant.

On a ici une histoire qui nous propulse dans un univers incroyable. Je suis complètement sous le charme. La confrérie est aux trousses d’Armand. Ils veulent son pouvoir pour trouver les reliques sacrées.

On vit une véritable course poursuite entre les trois amis et la confrérie mais aussi une course poursuite contre le temps pour être les premiers à mettre la main sur ces fameuses reliques sacrées.

Avec les prédictions de Malaurie, celles de sa mère et l’aigle vu dans sa plongée dans la maison des Beaucaire, Armand ne sait plus vraiment où donner de la tête.

J’ai trouvé le personnage d’Armand très bon. En effet, je l’ai trouvé assez émouvant. Il fait preuve de maturité ce qui laisse présager de bonnes choses pour les futurs tomes. Lui qui voudrait avoir une vie tranquille, il n’a pas vraiment le droit de faire ce qu’il veut. Sa mère est une source de souffrance intense pour lui. C’est malheureux… J’ai vraiment eu mal au cœur pour lui parce que tout ce qu’il voudrait c’est avoir un peu d’attention de sa part, qu’elle soit fière de lui. Mais tout ce qu’il récolte c’est de l’indifférence à l’état pur ainsi qu’une belle dose d’autorité. Il y a un gros manque de reconnaissance et d’amour qui se traduit tout au long du texte.

J’ai aussi trouvé touchant le début de la relation entre Armand et Malaurie : on ne sait pas très bien où cela va les mener mais on a l’envie de le savoir. Cela reste touchant, doux et timide. La relation qui m’a beaucoup plu aussi est celle entre Armand et Cédric qui m’a paru vraie, sincère et pure. Ce sont vraiment les meilleurs amis que l’on peut trouver.

L’histoire est très prenante et plaisant. Elle est intéressante et palpitante. C’est une histoire prenante que j’ai dévorée. J’ai hâte de pouvoir lire la suite qui j’espère sera à la hauteur de mes espérances et de ce premier tome.

Tous les personnages sont utiles à l’histoire et à son avancée. De plus, le côté historique du roman apporte beaucoup. Ce livre peut plaire aux plus jeunes comme aux plus vieux.

La plume de l’auteure apporte beaucoup, en effet, j’ai trouvé la plume fluide, agréable et elle apporte beaucoup à ce premier tome. Elle est prenante et montre un sacré talent de la part de l’auteure.

Vivement la suite !

Ma note : 18/20

18

Fairest of all : A tale of the Wicked Quinn – Serena Valentino

fairest_of_allRésumé : La méchante reine n’a pas toujours été mauvaise. Après la mort de la mère de Blanche-Neige, elle épouse le roi et devient souveraine. Entre l’amour de son époux et la petite fille qu’elle affectionne comme sa propre enfant, elle s’épanouit pleinement, jusqu’au jour où le roi meurt à la guerre. Elle est seule, à la merci d’un miroir maudit lui rappelant sans cesse une enfance détestable…

Mon avis : Je vous avoue que j’ai craqué pour la couverture. Je la trouve magnifique. En plus, lorsque l’on enlève la couverture du roman, la méchante sorcière nous lance un beau sourire d’édenté qui fait bien peur. En cette période, ma lecture était parfaitement choisie donc. Couverture sombre et tentatrice, à l’image de la Reine.

Etant une très grande et vieille fan des Disney c’est avec grand plaisir que je me suis plongée en immersion de l’autre côté du miroir pour comprendre et savoir comment la méchante reine a pu en arriver là.

Ce fut déjà une belle façon de me replonger dans une langue que j’adore : l’anglais. En effet, j’ai décidé de lire cette saga en anglais. D’autres tomes sont déjà parus (sur Ursula de la Petite Sirène et sur la Bête de la Belle et la Bête) et je ne pouvais pas patienter leur parution en français. Sachez quand même que ce premier tome est disponible en français sous le nom de  « Miroir, miroir ».

J’ai passé un très bon moment. J’en ai presque oublié que je lisais l’histoire de la méchante Reine tant elle a pu aimer, protéger Blanche Neige des horreurs de ce monde.

On découvre son histoire, son passé. Une mère aimante décédée à sa naissance. Un père cruel, méchant qui la rabaisse plus bas que terre. Elle vit dans la crainte des coups de son père qui passe plus de temps avec ses miroirs qu’avec elle tant elle le dégoûte.

Son histoire change lorsque le Roi l’épouse et fait d’elle une reine aimée du peuple, de sa belle-fille et de son époux. Elle n’est que gentillesse et tendresse.

Je l’ai trouvé très touchante. Ce qui rend la transformation et sa descente aux enfers fairest-of-all-23encore plus repoussante et répugnante. Le fait de lire son histoire l’a beaucoup humanisé à mes yeux.

J’ai trouvé Blanche-Neige aussi douce et ayant un cœur pur. Elle ne comprend pas et n’arrive pas à en vouloir à sa « Momma ». On rencontre aussi les trois sœurs très étranges. Elles sont effrayantes et complètement folles. J’ai bien aimé leur présence qui apporte beaucoup. Vérona est aussi un personnage important dans l’entourage de la reine. Elle est belle, pure, intelligente et loyale à l’image de Blanche Neige.

J’ai trouvé les relations très bien ficelées. Que ce soit entre la Reine et son marie, le roi et Blanche, Vérona et la reine, le miroir et la reine ou encore Blanche et Vérona. Tout a un sens et à plus d’une fois j’ai poussé des « AHHHHH ! Mais oui ! Mais bien sur ! » J’ai trouvé l’intrigue rondement menée et des petits détails très bien trouvés comme le fait que le père de la reine travaillait les miroirs pour gagner sa vie.

L’auteure vend du rêve made in Disney mais sans forcément nous prendre pour des enfants ce qui rend ce roman très intéressant pour les plus âgés d’entre nous qui aiment encore cet univers fantastique. J’ai hâte de me lancer dans les deux autres romans qui devraient bientôt arriver chez moi.

Serena Valentino a su humaniser un monstre et rendre ma lecture très agréable.

Ma note : 16/20