14

Porté disparu – Eva Dézulier

porte-disparu-eva-dezulier-734x1080.jpgRésumé : Aurélien est en route pour rejoindre sa grand-mère près du lac de Constance. Au cours de son voyage en train, il se fait aborder par un inconnu qui lui raconte l’objet de son voyage : enquêter sur la disparition mystérieuse d’un homme dont il serait le sosie, à tel point qu’il a déjà été interpellé quatre fois par la police sur le signalement d’un témoin. Amateur de casse-tête, Aurélien abandonne alors sur un coup de tête lac de Constance et grand-mère pour suivre cet inconnu dans une étrange aventure qu’il n’est pas près d’oublier.

Mon avis : Je remercie Eva pour son retour ainsi que les éditions Inspire qui m’ont permis de lire cette nouvelle qui m’a vraiment beaucoup plu. Je suis vraiment tombée sur des personnes très gentilles qui sont ouvertes d’esprit et c’est génial !

J’avais déjà émis un avis sur une nouvelle d’Eva dans une anthologie Nutty Sheep. J’avais aimé son histoire qui sortait des sentiers battus. Porté disparu est la dernière nouvelle d’Eva et c’est une tuerie.

On fait la connaissance d’Aurélien, un jeune homme qui est dans un train pour rejoindre sa grand-mère. L’envie n’est pas forcément présente dans le sens où … Aller voir sa grand-mère, c’est un peu soporifique. Il va s’ennuyer et il le sait. Cependant, tout change lorsqu’un inconnu lui parle dans le train, le charme et l’ensorcelle au point qu’il décide de suivre cet inconnu pour lui permettre de retrouver son ami disparu.

L’intrigue est lancée, elle est originale et nous permet de passer un excellent moment avec cette nouvelle. Je suis vraiment heureuse de pouvoir vous en parler dans le sens où il faut absolument que vous mettiez votre nez dans ces pages. Cette nouvelle est prenante, trépidante, on est happé par l’ambiance et ce qui se passe sous nos yeux.

Je me suis surprise à vibrer avec Aurélien, à essayer de comprendre ce qui se passe et d’assembler les pièces du puzzle ensemble. J’ai trouvé cette petite enquête personnelle excellente.

En dehors de l’intrigue, le personnage d’Aurélien m’a beaucoup plu. Même si son côté un peu naïf m’a fait faire des bonds par moment, c’est un personnage attachant qui permet de suivre l’aventure avec beaucoup d’envie. Le lecteur a une volonté certaine à vouloir connaitre le fin mot de cette histoire. Je suis vraiment très surprise d’avoir pu m’identifier à ce personnage aussi rapidement.

Le format nouvelle est toujours un peu sensible pour moi mais je vous avoue qu’ici, j’ai adoré ma lecture, j’avais encore une fois un gout de trop peu dans la bouche, au bout des doigts, sous les yeux mais franchement, je ne peux pas souligner d’autres « points négatifs » parce que je n’en ai pas trouvé.

Je ne peux que vous conseiller de porter votre attention sur cette nouvelle. En plus d’apprécier l’intrigue, vous allez adorer la plume d’Eva. Quelle beauté, quelle poésie. La plume d’Eva est magnifique, elle m’a fait penser à celle d’Alexandre Dumas (oui, chez moi, c’est un réel compliment). J’ai eu l’impression d’avoir la plume d’un auteur classique sous les yeux tellement j’ai eu l’impression que les mots étaient choisi avec soin. C’est vraiment excellent.

Les + :

  • Une plume hors du commun, merveilleuse.
  • Une intrigue originale
  • Un personnage principal attachant.
  • Une fin saisissante qui m’a laissé pantoise

Les – :

  • J’aurais voulu en avoir plus à lire

Ma note : 19/20

 

 

Publicités
12

Kings, tempêtes et Bakemonos – Tome 1  – S. B. Baï

kingstempc3aates-et-bakemonos-t1Résumé : Ce livre raconte l’histoire D’Alan Welby. Un vieil homme aveugle qui n’arrive pas à se rappeler comment il a recouvré la vue. Des traumatismes antérieurs ont eu un impact sur sa santé. Sa rencontre avec un ancien hypnotiseur russe va chambouler sa vie au point de le refaire basculer dans son passé où il découvre que, pendant un temps, il s’est retrouvé ailleurs. Dans cet étrange monde, où la nature et les animaux dominent les elfes et les hommes. Explorons le passé. Celui qui nous rend nostalgique et celui qui nous met mal à l’aise.

Mon avis : Je remercie S. B. Baï pour l’envoi de son roman en service presse. J’avais bien apprécié le résumé. De plus j’ai trouvé que l’auteure était tout à fait charmante dans sa manière de me proposer la lecture de son roman, il ne m’en a pas fallu plus pour être tentée.

On fait la rencontre d’Alan Welby qui est un vieil homme aveugle. Je l’ai trouvé très sympathique, il est gentil, généreux et j’ai adoré suivre son histoire et son aventure. En effet, quelque chose ne va pas. Alan fait de plus en plus de mauvais rêves, il est réveillé par des cauchemars atroces qui finissent par lui faire peur et donnent une ambiance pleine de tension.

En parallèle, on suit un attentat au parlement européen. Attentat dirigé par des terroristes. La cible visée est Daniel Temple, le président d’une assemblée. Ce n’est pas n’importe quelle assemblée puisqu’il s’agit de l’assemblée la plus puissante qui milite contre le terrorisme.

Alan en est certain, en effet, il se trouve que depuis cet attentat, les choses ne tournent pas rond : les animaux sauvages rôdent en ville, tout devient dangereux, incertain… Alan décide de fouiller son passé pour comprendre comment il a pu en arriver là, comment le monde a pu changer à ce point et surtout comment il peut se sortir de cette situation. Il n’y a qu’une solution pour que ses cauchemars cessent, il faut donc trouver ce qu’il s’est passé. Alan est certain de cela, il va trouver la clé de ce mystère.

En plus d’un voyage dans le récit, on trouve donc un voyage initiatique qui permet de trouver des réponses dans son cœur. Alan nous prouve qu’il faut chercher au plus profond de soi même pour avoir des réponses aux questions que l’on se pose depuis longtemps.

On a beaucoup de personnages dans ce roman mais Alan est le personnage principal, il est accompagné de son ami Jérémy. Violet, sa fille, essaye de l’aider comme elle le peut. En parallèle, on découvre aussi le personnage de David Temple qui reste assez important et intrigant à découvrir. Tous ces personnages sont très différents et apportent tous quelque chose de différent à l’intrigue. C’est vraiment très sympathique à lire.

L’intrigue est assez originale, on parvient à mêler l’histoire d’un vieil homme aveugle à un attentat terroriste (ce qui n’est pas forcément donné à tous les auteurs).

La plume de S.B. Baï reste assez surprenante et originale. Elle est parvenue rapidement à me mettre le pied à l’étrier et me pousse à vouloir en savoir plus. J’ai envie de lire le deuxième tome. C’est assez sympathique comme lecture, en effet, elle est rapide et efficace, on n’en demande pas plus.

Les + :

  • Une intrigue originale.
  • Un panel de personnages assez intéressant.
  • Une plume surprenante.
  • Une envie de connaitre la suite.

Les – :

  • Quelques petites longueurs qui ralentissent un peu la lecture.

Ma note : 16/20

12

Aurielle et les super héros de la littérature – Cindy Duhamel

41Uz7CbHMQL._SX195_.jpgRésumé : Jeune collégienne auparavant brillante, Aurielle souffre désormais depuis quelques mois de n’être plus que la dernière de la classe, raillée par les autres. Un jour, la docile Aurielle se lance dans une aventure inimaginable : elle s’enfuit de l’école, et après avoir causé un accident de la route, dont elle pense être sortie indemne, n’ose plus retourner chez elle. Sa vie bascule alors dans un univers parallèle. N’avez-vous jamais rêver de rencontrer Molière, de converser avec Jean de La Fontaine au détour d’une rue ou bien d’être capable de tenir avec ces héros de la littérature des conversations cocasses ? C’est ce qui va arriver à Aurielle, qui, dans une période compliquée de sa vie où elle peine à faire le deuil de sa maman, va pouvoir côtoyer ces maîtres de la littérature, véritables adjuvants pour sa survie. Mais alors seront-ils aussi bons en littérature que guides? Seront-ils à la hauteur pour permettre à notre adolescente en perdition de retrouver le chemin de sa vie ? Dans ce récit hors-norme, vous serez amenés à espérer qu’elle ne quitte plus ce monde qui est désormais sa prison tout comme vous souhaiterez qu’elle trouve enfin la paix. Une fête de sensations et un vrai bouillon de culture seront au rendez-vous de cette lecture.

Mon avis : Je remercie Cindy pour l’envoi de son roman. Je suis très heureuse d’avoir pu faire sa connaissance. En effet, par moment, on reçoit des mails tout fait, qui sentent le copié coller à plein nez, je n’ai rien contre ça mais il est tellement plus agréable de lire un mail où l’on voit que la personne a pris le temps de nous connaitre et de lire avec intérêt ce qui fait notre univers. Cindy Duhamel fait partie de ces personnes qui prennent ce temps et je l’en remercie. Ainsi, nous avons découvert une passion commune pour la lecture mais aussi pour les Princesses Disney et ça, ça n’a pas de prix alors merci Cindy !

J’ai pu lire les aventures d’Aurielle. Une jeune demoiselle un peu perdue. Elle était très bonne élève mais ces derniers temps, elle ne parvient plus à reprendre le dessus. Elle a des soucis (que tous les jeunes peuvent avoir). La mort de sa mère l’a beaucoup affectée et la relation qu’elle entretient avec son père, par moment, est difficile. J’ai beaucoup apprécié ma lecture rien que pour la psychologie fine de ce personnage.

Dans tout ce tourbillon d’évènements, d’émotions diverses, Aurielle fait de drôles de rencontres : en effet, le roman est jalonné de rencontre avec Racine, La Fontaine, Molière et bien plus encore, chacun lui apporte une sorte de réponse à des questions qu’elle se pose. C’est beau, c’est original et j’aime beaucoup le fait que le côté classique des auteurs se mélange rapidement au côté moderne de l’œuvre et d’autres auteurs comme Agnès Martin.

J’ai beaucoup apprécié le côté ludique et surtout initiatique de ce roman. Il est fait pour les enfants, en effet, les sujets abordés comme le décrochage scolaire, les sentiments qui fusent dans tous les sens, la mort, sont des notions qui sont difficiles d’aborder dans une lecture pour les plus jeunes. Ici, on se sent bien, les sujets passent très bien et c’est excellent.

Je ne peux que vous conseiller cette lecture aux plus jeunes comme aux plus vieux. J’ai trouvé cette lecture belle et enrichissante.

Cependant, même si j’ai apprécié ma lecture, que je l’ai lu rapidement, j’ai trouvé par moment que le personnage d’Aurielle était particulier : à un moment elle utilise un vocabulaire d’adulte et par moment, elle utilise du vocabulaire d’enfant. J’ai trouvé ce côté désarçonnant. Etait-ce un moyen de nous montrer qu’Aurielle grandissait et que son costume d’enfant était trop étroit pour elle ?

Les + :

  • Une intrigue originale avev la convocation des auteurs de la littéraire (que j’aime beaucoup d’ailleurs).
  • Une plume qui est très intelligente et qui parvient à soulever des sujets très compliqués pour une lecture jeunesse.
  • Un personnage principal fort

Les – :

  • Des petites incohérences au niveau du vocabulaire qui m’ont un peu désarçonnées.

Ma note : 18/20

14

Black Sins – Saison 1 – Twiny B

28685654_616070388735712_8116825980296644029_n.jpgRésumé : Lenka King voue sa vie entière à sa carrière dans la police. Pas de place pour autre chose dans son quotidien, même si elle s’autorise quelques écarts croustillants avec Carnell, son chef de service, – mais aucun risque de relation sérieuse avec l’homme qui est aussi le meilleur ami de son frère, Silas. Oui, son métier est tout pour elle. Alors le jour où l’agresseur de sa sœur est relâché pour bonne conduite, Lenka ne peut supporter de le savoir en liberté. Contre l’avis de sa hiérarchie, elle décide de partir en  » mission  » pour renvoyer coûte que coûte cet homme en prison. Animée par la vengeance, elle est loin de se douter des obstacles et des rencontres qui l’attendent. Parviendra-t-elle à atteindre son but ? Quoi qu’il en soit, Charly Gayes, sa cible, n’a qu’à bien se tenir…

Mon avis : Je remercie chaleureusement Marie et Nisha Editions pour l’envoi de la première saison de Black Sins de Twiny B. C’est une auteure que j’apprécie énormément pour la qualité de la plume mais aussi pour l’extravagance de ses personnages et de son génie littéraire. On passe un excellent moment de lecture qui nous permet de nous détendre.

Comme pour Black Soul (qui mettait le personnage de Penny mais aussi celui de Clay en avant) je n’ai absolument pas faire la connexion entre ces histoires. Par moment, j’ai vraiment envie de me taper la tête dans le mur et de me frapper très fort… Le pire c’est que lorsque j’ai lu le nom de Penny lorsqu’elle apparait dans le récit de Lenka, je me suis dit « Tiens, comme dans Black Soul et Black Sky »… Et après, j’ai compris, j’ai éclaté de rire face à ma stupidité mais c’est vraiment cool de retrouver si rapidement les personnages que j’ai beaucoup apprécié : Blaire, Kaleb, Gary, Penny et tous les autres.

Ici, on fait la connaissance de Lenka qui est un personnage extérieur à la bulle d’habitant dans laquelle on avait l’habitude d’évoluer. Lenka est un personnage explosif, elle sait ce qu’elle veut, elle sait ce qu’elle ne veut pas. Quand elle a un but dans la vie, elle ne lâche pas avant d’avoir eu gain de cause. Par moment, elle s’expose à bien des dangers et ce côté un peu « je m’en foutiste » qui lui colle à la peau m’a fait un peu peur ! Lenka a un frère et une sœur pour qui elle ferait tout, elle est prête à n’importe quel sacrifice pour leur venir en aide. C’est aussi une policière effrontée qui n’a pas froid aux yeux.

Twiny B nous crée une nouvelle fois un personnage haut en couleur qui apporte beaucoup de dynamisme à l’histoire.

L’intrigue en soi est assez sympathique, elle nous permet de passer un bon moment avec Lenka. J’ai adoré la manière dont le personnage de Lenka parvient à se fondre dans la masse, à se faire accepter. Elle tisse des liens avec beaucoup de monde, Penny aussi. « La p’tite nana » marque le fait que Lenka a un cœur et cela fait du bien de se le rappeler parce que des fois, on en doute un peu. Cependant, on peut aussi se souvenir du fait que si Lenka est ici en mission de reconnaissance c’est pour sa sœur, parce que son agresseur a été relâché, elle veut le renvoyer sous les barreaux et ne perd pas sa mission des yeux.

Cette saison mets Tyron en avant, un bon gars un peu ronchon mais qui, au fond, a un cœur d’or.

Je tiens aussi à vous préciser que si vous voulez une lecture calme, sans érotisme ni sexe, vous pouvez passer votre chemin parce que cette première saison met le feu au plancher très rapidement. C’est sexy, ca transpire le glamour et l’érotisme. Accrochez-vous

Cette première saison est prometteuse et nous promet plein de belles choses pour la Saison 2

Les + :

  • Je retrouve avec plaisir les personnages qui m’ont tant plu
  • Le caractère et les qualités de Lenka me plaise beaucoup.
  • La plume de Twiny B est toujours aussi tentante

Les – :

  • Les scènes de sexe un peu trop présentes et le vocabulaire un peu cru. (Mais ça, c’est mon côté fleur bleue gnagna)

Ma note : 18/20

24

Le monde de Lucrèce Tome 1 – Anne Goscinny – Catel

61uKkyy9REL._SX195_.jpgRésumé : Cette année, Lucrèce fait sa grande rentrée en 6e. Pas facile quand on a une mère archi débordée, un beau-père qui vous pique vos devoirs de maths, un demi-frère geek, un père artiste très abstrait et une grand-mère qui se prend pour une star de cinéma… Par bonheur, il y a Aline, Coline et Pauline : entre Lucrèce et les Lines, c’est amies pour la vie !

Mon avis : Je remercie une nouvelle fois Gilles Paris, Jules ainsi que les éditions Gallimard Junior pour l’envoi de ce service presse.

J’ai eu la chance de lire le premier tome des aventures de Lucrèce à travers « Le monde de Lucrèce » d’Anne Goscinny. J’ai passé un beau moment avec cette lecture jeunesse.

Lucrèce est une jeune fille qui vient de rentrer en 6ème. Dans ce premier tome, on suit son aventure dans ses premiers pas au collège. On a des petits chapitres dans ce roman pour relater des épisodes de sa vie, ainsi elle nous parle de Madonna sa tortue, de sa famille un peu cinglée sur les bords mais tellement adorable, des élections des délégués mais de bien d’autres sujets encore.

Lucrèce est un personnage qui apporte beaucoup de dynamisme à l’histoire. C’est une petite fille toute mignonne et assez naïve. On adore ce côté naïf qui est très mignon. Dans ses remarques, ses réflexions sur la vie quotidienne qu’elle vit, c’est vraiment un personnage beau parce qu’il est naturel.

Les autres personnages qui bercent la vie de Lucrèce et ce roman, sont les parents de Lucrèce, son petit frère, ses grands-parents mais aussi ses copines, son professeur de français et les autres membres de l’établissement.

Vous l’aurez compris, ce roman respire la jeunesse. Il est très frais, il m’a beaucoup plu. Je suis certaine que les lectrices en herbe vont l’adorer. Je suis assez pressée d’avoir dans les mains la suite de ses aventures.

Du côté de l’intrigue, c’est assez sympathique aussi, ce sont des petites histoires qui permettent de rebondir facilement lorsqu’il y a quelques longueurs. En effet, on respire facilement, les histoires sont relativement courtes et cela nous permet de vouloir en savoir plus et de découvrir un autre aspect de la vie de cette petite fille pleine de vie.

C’est un roman qui va vous mettre du baume au cœur, vraiment. Il est frais, drôle et j’ai eu l’impression de lire des histoires modernes du même genre que celle du Petit Nicolas. C’est vraiment excellent pour décompresser de la journée, entre deux grosses lectures plus sérieuses et/ou plus adultes. Franchement, c’est à lire.

Je ne peux que vous conseiller de glisser ce premier tome dans les affaires de vos enfants lors des prochaines vacances. Ils ne peuvent qu’adorer cette nouvelle saga.

La plume de l’auteure est fraiche, pleine d’humour et de bon sens, c’est assez prenant. Les répliques sont drôles sans être vulgaires pour un sou. C’est vraiment une belle découverte.

Ce que l’on peut aussi apprécier dans cette histoire c’est la modernité des notions abordées. Lucrèce fait partie d’une famille recomposée : son beau père l’accepte comme sa fille et son petit frère est en réalité son demi-frère mais cela n’a aucune importance pour eux. L’épanouissement des enfants est total et primordial pour ces parents modernes qui laissent les enfants vivre leur vie tout en les surveillant du coin de l’œil. Ce livre est bourré de ce genre de choses et c’est important pour les enfants de la nouvelle génération de lire sur ces sujets qui sont encore tabous.

Les + :

  • Un roman jeunesse moderne qui aborde des sujets importants
  • Un humour présent tout au long du roman
  • Des épisodes courts qui nous parlent beaucoup.
  • Des personnages sympathiques.

Les – :

  • Des réactions un peu trop naïves par moment pour les lecteurs plus vieux.

Ma note : 16/20

 

20

Dis, t’en souviendras-tu ? – Janine Boissard

CVT_DIS-TEN-SOUVIENDRAS-TU_7598.jpgRésumé : Que se passe-t-il lorsque le poids des secrets est si lourd à porter? Au cœur de la Provence, Aude tente de dénouer les fils de sa vie : qu’est-il arrivé à son mari ? Pourquoi ses souvenirs lui échappent ? Drames, mystères et affaires familiales se déploient dans le nouveau roman de Janine Boissard. Aude a 23 ans, elle est l’épouse d’un parfumeur connu à Grasse. Et voilà que ce matin, elle se retrouve à l’hôpital, privée d’une partie de sa mémoire. Elle apprend qu’on l’a retrouvée, inanimée, sur un chemin désert. Non loin, la voiture de son mari, portières ouvertes, vide. Quel leur est-il arrivé? Avec l’aide d’un psychiatre, elle va tenter de recouvrer sa mémoire. Mais le veut-elle vraiment? Avec le retour de ses souvenirs, ne devra-t-elle pas faire face à une redoutable vérité? Un suspense haletant et une belle histoire d’amour dans les paysages parfumés de la Haute Provence.

Mon avis : Je remercie Gilles Paris, Jules ainsi que les éditions Plon pour l’envoi de ce service presse. J’avais pu découvrir la plume de Janine Boissard lors de ma lecture de « La lanterne des morts » l’année dernière. Ayant passé un superbe moment, j’ai décidé avec grand plaisir de me replonger dans l’univers de cette auteure.

Ici, je me suis lancée dans la lecture de « Dis, t’en souviendras-tu ? »  Je vous avoue que pour le coup, c’est un coup de foudre pour la couverture qui m’a fait basculer. Elle est pleine de couleurs, elle sent le printemps et le renouveau. Ce qui colle beaucoup à l’histoire puisque l’on fait la rencontre d’Aude qui est en plein questionnement puisqu’elle ne sait plus vraiment qui elle est, ni qui est son mari. Elle ne sait que ce qu’on lui dit sur une partie de sa vie.

Elle sait qu’elle est mariée à un homme célèbre, riche et très intelligent. Il est un Nez très célèbre. Aude essaye de comprendre ce qui lui arrive, de comprendre pourquoi elle ne se souvient plus. Par-dessus tout, on suit le parcours d’Aude pour retrouver sa vie et la vérité suite à cet accident qui lui a pris une partie de sa mémoire. Son mari ayant disparu, toute l’intrigue tourne autour de ce mystérieux accident.

J’ai beaucoup apprécié le personnage d’Aude. Elle est douce, calme et gentille. C’est vraiment un personnage excellent dans le sens où je trouve qu’elle a un caractère certain et qu’elle n’abandonne pas. Elle a un courage exceptionnel pour essayer de retracer sa vie.

L’intrigue en soi n’a rien d’original mais la plume de l’auteure parvient à apporter un je ne sais quoi qui fait que la magie opère très rapidement. On est pris dans l’intrigue dès les premières pages et on ne lâche l’histoire qu’une fois le roman terminé.

Je ne peux que vous le conseiller si vous êtes une lectrice qui aime les mystères familiaux et psychologiques mais aussi les romans teintés d’une petite touche d’amour. Ici, Janine Boissard nous prouve que ce mélange est intelligent, exceptionnel et dégage une douceur certaine malgré les turbulences des péripéties de ce roman.

Les + :

  • Le parcours d’Aude qui nous est relaté d’une manière incroyable.
  • Le personnage principal féminin qui sort des sentiers battus.
  • Une plume belle, dynamique et douce.
  • Une couverture qui est en lien avec le texte en plus d’être sublime.

Les – :

  • Certaines petites longueurs lors des échanges entre Aude et son psychologue.

Ma note : 19/20

16

Fall – Candice Fox

41o4QABWEEL._SX195_.jpgRésumé : Si Frank Bennett se concentre assez, il peut parfois oublier que sa partenaire au département des homicides de la police de Sydney, Eden Archer, est aussi une serial killer. Heureusement que leur nouvelle enquête va lui changer les idées. Dans les parcs de Sydney rôde un prédateur et le temps n’est plus au running… Une première victime est retrouvée défigurée. Alors que l’enquête avance, la petite amie de Frank, Imogen, enquête sur un cold case : deux enfants disparus vingt ans plus tôt, Eden et son frère ! Et il est clair qu’à poser trop de questions en lien avec eux, vous pourriez vous retrouver enterré aussi profondément qu’Eden a enterré son passé… 

Mon avis : Je remercie encore une fois du fond du cœur Camille ainsi que les Editions Michel Lafon pour l’envoi de ce service presse qui m’a beaucoup plu. J’ai eu la chance de lire les deux premiers tomes (Hadès, Eden) c’est donc avec plaisir et délectation que je me suis replongée dans l’univers de Candice Fox pour la troisième fois avec ce nouvel opus.

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé les personnages de Frank et d’Eden. Ils restent fidèles a eux même et forment un duo de choc.

L’intrigue est assez intéressante ici bien que peu originale. Imogen, la petite amie de Frank ressort un cold case (une affaire qui date de plusieurs années mais qui n’a jamais été éludée). Ici, il s’agit de la disparition d’Eden et de son frère. Simple et efficace, elle m’a permis de beaucoup apprécier ma lecture ! En effet, j’ai été happé par l’intrigue et l’ambiance qui se dégage de ce roman.

Frank ne supporte plus du tout la double de vie d’Eden. En effet, elle est une serial killeuse. En effet, pour Frank c’est insupportable. Eden a failli mourir lors de sa dernière infiltration, elle s’en remet doucement et difficilement.

Depuis qu’elle a failli mourir, Eden montre encore plus son côté inhumain pour moi. Je ne sais pas comment on peut vivre de cette manière mais elle est complètement hermétique aux autres, aux sentiments, aux émotions. Je trouve ça fort. Cependant, on voit quand même des légers moments de faiblesse dans ce roman. Cela montre que ce n’est pas un robot mais qu’elle a bel et bien du sang qui coule dans les veines et cela fait du bien !

Ce troisième et dernier opus est marqué par une histoire prenante. J’ai retrouvé l’ambiance que j’avais perçue dans le premier tome. C’est vraiment très sympathique.

Imogen se rapproche fortement de la vérité, du passé d’Eden et cela s’ajoute à l’enquête sur laquelle elle travaille qui fait froid dans le dos.

En bref, on est propulsé dans une histoire de malade où se mêle l’enquête policière au passé d’Eden et à sa double vie. Tout est focalisé sur ce personnage jusqu’au bout de ce final à couper le souffle.

L’imagination de Candice Fox n’est plus à prouver ici. On se retrouve une nouvelle fois dans un thriller épatant qui parvient à nous tenir en haleine jusqu’au bout. C’est vraiment une sacrée histoire et une sacrée trilogie qui se referme pour moi avec un léger pincement au cœur !

Les + :

  • Une intrigue prenante même si assez facile.
  • Des personnages à la hauteur de mes espérances.
  • Une ambiance de dingue.
  • Une plume que j’ai pris plaisir à retrouver.

Les – :

  • Le côté un peu passif de Frank qui crée des petites longueurs
  • Le côté inhumain d’Eden qui part moment fait froid dans le dos.

Ma note : 17/20