19

Night of Secrets Tome 1- Sophie Auger

16707255_427398557602897_4384202587674649152_o.jpgRésumé : Charles Dumont est hautain, égocentrique et sûr de lui. Petit empereur de la jeunesse dorée genevoise, son nom, sa fortune et son physique avantageux lui permettent de tout obtenir d’un claquement de doigts. Rien ne lui fait peur et rien ne lui résiste. Jusqu’au jour où sa route croise celle de Bulle. Mais la belle, qui tient à sa liberté, ne vit que pour sa passion pour l’équitation et n’a pas sa langue dans sa poche. Entre eux, c’est le choc de deux mondes. Entre passion, mensonge et trahison, plongez dans une histoire où rien ne se passe jamais comme prévu. 

Mon avis : Je remercie une nouvelle fois Nisha Editions et Marie pour sa patience et ses conseils qui sont toujours bons à prendre ! Je suis heureuse de voir que le panel des romances proposées sont diverses et variées. Ce sont vraiment  toujours de belles découvertes qui restent encrées dans les mémoires. J’ai rencontré la plume de beaucoup d’auteures que j’apprécie beaucoup et je suis heureuse d’y ajouter Sophie Auger que je ne connaissais pas.

J’ai passé un très bon moment avec ce premier tome de la saga Night of Secrets. Je trouve qu’il joue son rôle à merveille : on a de solides bases qui sont posées et des personnages qui ont l’air tous très différents, j’ai beaucoup aimé le fait qu’ils ont tous un rôle certains : même les personnages secondaires ont beaucoup d’importances et j’adore ça.

On rencontre Charles Dumont : un garçon sur de lui, sexy à souhait, hautain mais que j’ai quand même apprécié. Il est riche, très riche ! Il a tendance à tout voir à travers des billets de banque et il a la fâcheuse habitude de croire que l’on peut tout acheter pour son propre plaisir. J’aime beaucoup le fait que Charles évolue déjà le temps de ce premier tome.

Même s’il se conduit comme un vrai salaud avec les filles, il n’y en a qu’une qui compte beach_gate_weheartitpour Charles, c’est Gabie, sa petite sœur de 12 ans qui est complètement adorable !!! J’ai adoré ce petit bout qui a un caractère bien trempé. On est attendri par ce petit personnage qui du haut de ses 12 ans, se comporte en petite femme. Elle sait ce qu’elle aime et ce qu’elle aime, c’est l’équitation et Carotte.

Bulle (j’adore l’originalité de ce prénom) est une jeune femme assez mystérieuse. C’est un personnage que j’ai eu beaucoup de mal à cerner. En effet, au début, on la voit à travers les yeux de Charles, sans qu’elle ne parle, elle est belle, courageuse et pleine d’ambition puis après, d’elle-même, elle montre son caractère bien trempé. Elle n’est aucunement éblouit par Charles et ses millions d’euros. Elle se moque complètement de ça et s’amuse énormément avec un Charles subjugué par sa beauté.

Max, le meilleur ami de Charles, est très différent de lui mais arrive quand même à le tempérer. En effet, c’est un bon élève, assidu qui veut devenir un brillant avocat. Il est coincé. Il est le stéréotype parfait de l’étudiant coincé, il m’a beaucoup fait rire.

14102321_869552063176273_1970639135923634263_nL’histoire est assez prenante. Très rapidement, on est pris dans un flot de péripéties qui nous font rire. J’ai beaucoup aimé voir Charles, ce garçon sur de lui, submergé par un flot de sentiments et d’émotions diverses et pour une fois être ébranlé dans ces certitudes. Bulle lui tourne la tête. J’ai beaucoup apprécié ce détail. Bulle est aussi un personnage très mystérieux. Elle cache des secrets que j’espère bien découvrir !

La plume de l’auteure est prenante et surprenante. J’aime les mots employés, les tournures de phrase et les figures de style utilisées.

J’ai hâte de lire la suite.

Ma note : 17/20

15

Debout sur mes paupières – Jessica L Nelson

9782714474216.jpgRésumé : Il va falloir parler de Lee, à présent. Statue fragile, rebelle infatigable, amazone aux boucles dorées, joyeuse et sur le précipice de la dépression, nuque distinguée et bouche de charretière, sensualité animale et grâce royale, la plus européenne des Américaines. » Muse des surréalistes, mannequin, photographe de mode puis de guerre, Lee Miller est l’incarnation de la femme libre du XXe siècle. Mais elle représente certainement plus encore pour Élisabeth M., véritable héroïne du livre, retrouvée à demi nue et profondément endormie sur un banc en plein coeur de Paris. Qu’est-il arrivé à cette sculptrice subjuguée par son sujet, comme entraînée dans une quête frénétique de beauté qui l’a laissée aux portes de la folie ?
Un roman sur la création et l’obsession, explorant les formes multiples de ce qu’est la maternité à travers un jeu de miroirs tour à tour intrigant et bouleversant.

Mon avis : Dans un premier temps, je remercie encore une fois Gilles Paris, son équipe ainsi que les éditions Belfond pour ce très beau partenariat. Je suis heureuse d’avoir pu lire ce livre surprenant. Je commence à croire que cette maison d’édition ne publie que des très bons livres, sur trois romans, trois sont des romans dont j’aurais beaucoup de souvenirs pour une période assez longue je crois. Ils sont surprenants, originaux et très bons.

6d5e0a4443ae8251033796daab027cc8_400x400J’ai trouvé les personnages très originaux. Au départ, j’ai eu un peu de mal à m’y faire et à comprendre : Le personnage principal est aussi le narrateur. On a une omniprésence qui pèse sur la compréhension du texte. On est un peu perdu au départ, puis on s’y fait. Mais dès le départ, c’est assez déstabilisant.

Elisabeth est une sculpteuse. Elle sculpte pour oublier. La sculpture est une sorte de thérapie pour elle pour oublier que son rêve ultime ne se réalisera pas : être danseuse. Elle prépare une exposition sur le corps de la femme et encore plus précisément sur les seins : partie du corps de la femme qui nous évoque la sensualité, l’érotisme et la poésie du corps humain féminin. On retrouve cela dans la plume de l’auteure, beaucoup de douceur.

Le sujet du désir de la création féminine est assez présent dans le roman, c’est très beau. Ce n’est pas un sujet que l’on a l’habitude de traiter dans les romans. En tout cas, c’est pour moi, la première fois que je le lis dans un roman.

Elisabeth va finir par se passionner pour Lee Miller, grande figure du XXème siècle. Une passion qui va finir par la noyer, la déborder, cela va devenir une folie qui va la pousser au pied du mur, au bord du gouffre.

J’ai trouvé très intéressant la manière dont l’auteure aborde cette passion qui vient lentement et sournoisement insuffler un vent de folie à l’intérieur de l’esprit d’Elisabeth. Elle devient le personnage qui la passionne. C’est devenu très complexe à vivre pour notre personnage principal mais aussi un peu plus ardu pour moi de lire ce roman, par la complexité et l’omniprésence du personnage principal.

 Je tiens aussi à saluer toutes les recherches de l’auteure sur le personnage de Lee Miller : Elisabeth est son prénom. Comme par hasard, le personnage principal s’appelle Elisabeth beach_gate_weheartitM(iller ?) : la confusion en est encore plus renforcée. J’ai trouvé ça très intelligent mais aussi très frustrant ! Lee Miller une artiste : une photographe qui a beaucoup de talent. Elle fréquente des gens comme Picasso, Cocteau ou encore Eluard. Elle devient la muse de beaucoup d’artistes de ce temps. C’est tellement beau, c’est un personnage fort et envoûtant qui représente très bien la femme du XXème siècle. Elle exerce un métier réservé aux hommes, elle fait tourner la tête des hommes et est indépendante et courageuse !

C’est un roman merveilleux, qui nous transporte dans beaucoup de sens malgré les problèmes que j’ai rencontré, au début, pour comprendre qui était qui. Comment une femme moderne, mère de famille et épouse peut se laisser envahir par une passion dévorante pour Lee Miller ? Comment la folie a pu s’insinuer en elle ainsi ? J’ai trouvé le sujet de l’art et du désir de créer chez les femmes très intéressant.

La plume de l’auteure est belle, incisive et pleine de poésie. C’est beau, enivrant et envoûtant à l’image de la femme.

Ma note : 16/20

27

Toi, moi et les étoiles – Tome 1 – Nelly Weaver

toi-moi-et-les-etoiles-tome-1-881908-120-200Résumé : À 17 ans, Livie a tout quitté. Sa vie, sa famille, ses amis pour se construire une nouvelle vie. Elle n’a donné aucune explication à son geste et n’a laissé aucune adresse. 3 ans plus tard, quand elle croise un fantôme de son passé, ses angoisses ressurgissent. Alors qu’elle tente désespérément de ne pas rouvrir d’anciennes blessures, Ethan va s’y engouffrer et demandera des explications. Pourquoi la seule fille qu’il ait aimée l’a-t-elle abandonné de la sorte? Qu’a-t-elle tenté de fuir, et pourquoi ? Tant de questions restées sans réponses, qu’il compte bien percer à jour.

Mon avis : Je remercie l’auteure que j’ai sollicité moi-même pour ce service presse. Ce n’est pas vraiment dans mes habitudes sauf quand les romans me semblent être vraiment bons et que j’ai un coup de foudre pour la couverture et/ou pour le résumé. Ici, je vous avoue que j’ai fondu pour la couverture et le titre. J’ai aussi beaucoup aimé le mystère qui se dégage du résumé et du personnage de Livie. Je me suis posée mille questions auxquelles il fallait que je réponde ! J’ai aussi lu une chronique chez Viou qui a fait penser la balance. J’ai donc décidé d’aller voir l’auteure qui est très gentille.

Je n’ai pas été déçue par ce roman. Ce premier tome pose des bases solides pour la suite.

On rencontre trois personnages principaux :

  • Livie, une jeune fille qui a tout laissé derrière elle sans rien dire à personne.
  • Greg, le frère de Livie qui est plus grand qu’elle. Il est protecteur (bien trop !) ainsi que très violent envers les prétendants de Livie.
  • Ethan, c’est le meilleur ami de Greg mais aussi l’amoureux d’enfance de Livie. Il a eu une vie merdique : mère droguée, coups bas et blessures physiques et morales.

Tout le mystère plane autour du personnage de Livie que l’on retrouve trois ans plus tard dans un tout autre cadre. Après la mort de sa mère, elle a tout quitté sans prévenir Greg et Ethan qui ont été à sa recherche des années durant.

Je trouve ce roman très bien construit. Le suspens et le mystère planent sur l’intrigue de manière constante. Même si le plus gros mystère est découvert assez rapidement, j’ai trouvé vraiment sympathique le fait que des péripéties viennent alimenter l’histoire. On se retrouve avec des actions particulièrement dures et violentes. Je pense, notamment, à une altercation vers la fin du roman avec Greg qui m’a vraiment heurté.

Les relations sont aussi importantes. On voit que c’est réellement un trio qui fonctionne sur l’amour et la confiance. Si l’un a des problèmes, les deux autres accourent. C’est assez rare de trouver des trios dans les romans  qui fonctionnent ainsi. C’est très sympathique.

J’ai beaucoup apprécié le personnage de Livie. Elle est une jeune fille qui a tout fait pourbeach_gate_weheartit s’en sortir dans la vie. Plutôt que d’exploser les gens qui faisaient partie de son monde, elle a préféré partir pour souffrir en silence, dans son coin, en renonçant à tout ce qu’elle avait. Il faut une sacrée dose de courage. Outre ce point, j’aime beaucoup ce que le personnage dégage : une douceur mais aussi une force exceptionnelle, une beauté mais aussi une grande timidité. Elle est pleine de contradictions qui rendent ce personnage très beau et très appréciable.

La plume de l’auteure est assez sympathique. J’ai eu quelques sourires avec quelques mots employés mais c’était plus drôle qu’autre chose.

Ce premier tome pose de très bonnes bases et se termine d’une manière très spectaculaire qui nous donne vraiment envie de passer au deuxième tome !

Ma note : 17/20

18

Olympe – Saison 2 – Cindy Lucas

16930807_429908947351858_109661819_o.jpgRésumé : Je m’appelle June. Je vis à San Francisco et la rue est mon royaume… Avant, j’avais une autre vie. Une vie de luxe et de pouvoir. Une vie maudite, remplie de sacrifices et de souffrances. Mes sujets me vénéraient et me craignaient. Ils m’appelaient Héra, souveraine de l’Olympe. C’était un autre temps, avant que nous offensions les êtres suprêmes, avant notre punition. Quinze dieux condamnés à vivre dans votre monde. Il sera notre purgatoire… Séparés les uns des autres, certains d’entre nous guettent dans l’ombre. Ils ont toujours soif de pouvoir. Ils n’ont qu’une obsession : briser la malédiction. Et retrouver leur statut de divinité… Moi ? Je ne pense qu’à cette seconde chance que les Suprêmes m’ont donnée. L’occasion pour moi de tout recommencer. L’occasion pour moi de fuir Zeus, mon mari avide et manipulateur. Et si le destin le permet, retrouver Hadès avant qu’il ne soit trop tard…

Mon avis : Je remercie une nouvelle fois Nisha Editions et plus particulièrement Marie et Adeline qui font un travail remarquable. Je suis fan des romans proposés par cette maison d’édition et Olympe ne déroge pas à la règle.

J’ai été ravie et je me suis jetée avec avidité sur la suite lorsque Marie m’a proposé de lire la suite de cette sublime histoire.

La Saison une avait été un véritable coup de cœur pour moi (je vous invite à venir lire mon avis si vous ne l’avez pas déjà fait), la deuxième saison est encore meilleure ! Je ne pensais pas que cela était possible mais si, la deuxième saison est à la hauteur de la première et c’est aussi un véritable coup de cœur.

Ce que j’ai apprécié c’est que l’eau a coulé sous les ponts entre ma lecture de la première et 14102321_869552063176273_1970639135923634263_nde la deuxième saison mais rien n’a été oublié, je suis retournée dans cet univers comme si j’avais quitté ma lecture hier soir. C’est très agréable.

Les personnages que j’ai tant apprécié son de retour, c’est avec plaisir et délice que j’ai retrouvé des relations en réelle évolution June (Héra) et Hess (Hadès) mais aussi tous les autres dieux et déesses qui ont échoués sur Terre. J’ai beaucoup aimé le fait que Zack (Zeus) prend de l’ampleur ainsi que l’odieux personnage qu’est le Comte. Le passé de June les rattrape tous ainsi que leurs vies sur l’Olympe. On a des mises en abyme remarquables : j’aime toujours autant les flash-back de leurs vies sur l’Olympe mais aussi des flash-back sur la vie horrible de June sur Terre. Les amis de June et ceux d’Héra se rencontrent et se mélangent pour créer une équipe fantastique.

Cette saison est sous le signe de la force, du courage, de l’amitié et de l’amour. Je me suis réellement sentie bien dans cet univers. J’ai aimé lire l’amour entre Héra et Hadès. J’ai adoré lire les liens qui se tissent entre humains et dieux.

beach_gate_weheartitCe que j’ai ultra beaucoup aimé, c’est le fait que June évolue rapidement. Elle devient courageuse, elle n’a plus peur de ce qu’elle est et de ce qu’elle était. Je suis contente de l’être devenue une vraie femme qui combat les problèmes et les gens qui la dérangent.

La plume de Cindy Lucas est toujours aussi prenante. J’ai beaucoup aimé ce que j’ai découvert dans cette deuxième saison. J’ai hâte de pouvoir lire de nouveaux romans de cette auteure mais aussi de découvrir la suite ! Des saga comme ça, c’est du pur bonheur !

Ma note : 20/20

27

Colère noire – Jacques Saussey

9791025102268fsRésumé : Un industriel est retrouvé mort dans sa baignoire et les premiers éléments accréditent la thèse du suicide. Mais pour le capitaine Daniel Magne, il s’agit d’un meurtre. Reste à trouver le coupable, et c’est le début d’un jeu de domino mortel qui se met en place. Chaque suspect devient victime et les morts se succèdent. De Paris à New York en passant par l’Afrique du Sud, l’enquête s’annonce pleine de rebondissements et truffée de périls pour Magne et sa coéquipière Lisa Heslin.

Mon avis : Je tiens à remercier Gilles Paris ainsi que son équipe qui fait un travail formidable. En effet, je suis heureuse de pouvoir être une des nombreuses partenaires littéraires de Gilles Paris. J’ai toujours le droit à un panel de nombreux romans divers et variés. J’ai jeté mon dévolu sur un polar Colère Noire de Jacques Saussey qui me plaisait beaucoup à la lecture de son résumé.

Ce fut un bon pavé (de 524 pages quand même) qui ne m’a pas déçu. En effet, j’ai toujours une crainte avec les gros romans : les longueurs qui font perdre du rythme au roman. C’est souvent compliqué de rester concentré sur un roman qui divague. Ici, on est tenu en haleine jusqu’au bout, je n’ai pas trouvé de longueur. C’est déjà un très bon point. De plus, on recherche de l’action et de la réflexion dans ce genre de romans. Je n’ai pas été déçue non plus de ce côté. Le suspens, l’intrigue, les personnages, tout est bon dans ce roman.

beach_gate_weheartitOn a des personnages intéressants quoi qu’un peu stéréotypés :

  • Daniel Magne, capitaine de police. Un capitaine des années 50, porté un peu sur la boisson. Il est en couple et son couple bat de l’aile. Sa femme demande de l’attention qu’il ne peut pas forcément lui donner à cause de son travail.
  • Lisa Heslin est la coéquipière du capitaine Magne, elle est un peu bordélique mais arrive à se faire entendre. Son statut de femme ne pose pas forcément de problème au sein de la police. C’est elle qui trouve l’indice qui prouve que cet accident n’est pas un suicide mais un meurtre.

C’est un duo qui fonctionne bien, ils apportent chacun à l’autre ce qui lui manque. J’ai trouvé ce duo sympathique malgré le côté désuet du couple.

On est propulsé dans un bel univers. On voyage beaucoup : en France, à New York mais13254289_1045349628891225_4894523684186030036_n aussi en Afrique du Sud. Au passage, on en apprend beaucoup sur le tir à l’arc mais aussi sur les chasses luxueuses et bien entendu interdites en Afrique du Sud, c’est d’ailleurs sur un ancien camp de chasse que l’intrigue se met en place. On est vraiment dans un univers incroyablement bien ficelé. J’ai trouvé l’idée très originale et qui révolutionne quelque peu le genre du polar.

C’est la première fois que je lis un roman de Jacques Saussey et je suis heureuse d’avoir appris sur la toile que ce tome est le premier (sur huit apparemment) de la saga Magne/Heslin. J’ai hâte de voir ce que l’auteur nous réserve.

La plume de l’auteur est sombre, mystérieuse et très belle. Les mots employés sont justes, réfléchis.

Pour résumer : J’ai passé un très bon moment avec ce premier roman d’une saga qui me semble être très intéressante. L’auteur, grâce à sa plume mais aussi à ses connaissances, nous emmène dans une chasse incroyable où l’on retrouve des sujets divers et variés. J’ai aussi été heureuse de voyager grâce à ce livre.

Voici le troisième roman que je lis de la maison d’édition French Pulp et je commence à croire que je vais être abonnée aux bons romans avec cette maison d’édition que je vous conseille chaudement.

Ma note : 17/20

13

No Control Tome 1 – Fanny Cooper

16508168_422785921397494_3215198482679458167_nRésumé : L’amour vous tombe dessus et puis c’est tout. L’amour est fatal, parce qu’il vous choisit et point barre. Comme un éclair : vous ne savez pas quand il va frapper, ni où. Voilà pourquoi certains parlent de coup de foudre. C’est puissant, incontrôlable, dévastateur. L’amour vous tombe dessus et il est impossible de l’éviter. »
Dès la seconde où Achille Gale, star internationale, aperçoit Summer Hamilton, il est certain que plus jamais il ne réussira à poser les yeux sur une autre femme tant qu’il ne l’aura pas conquise. Mais ce dernier considéré comme un dieu de la musique, ne s’était pas attendu à ce que la jeune femme se révèle être son pire cauchemar.

Mon avis : Je remercie encore une fois (oui, c’est très souvent que je les remercie je sais) Nisha Editions et plus particulièrement Marie qui est géniale avec tous les partenaires.

Le premier mot qui me vient à l’esprit est WAW. J’avais déjà eu beaucoup envie de lire Play and Burn de la même auteure… N’ayant pas eu la chance de pouvoir le lire (je compte bien me rattraper sur ce point), lorsque j’ai vu la couverture magnifique de ce premier tome et le nom de l’auteure qui a signé cette saga, j’ai tout de suite sauté sur l’occasion et je n’ai pas été déçue.

On fait la rencontre d’Achille Gale, un musicien très doué qui a la chance de voir sa vie changer du jour au lendemain lorsqu’il signe un contrat en or. C’est un jeune homme sur de lui, drôle, suffisant, il est beau et il le sait. J’ai beaucoup aimé ce personnage et son14102321_869552063176273_1970639135923634263_n franc parlé. Il est audacieux et talentueux. J’adore !

Parallèlement, on rencontre aussi Summer Hamilton, une jeune femme bien mystérieuse. Elle est la sœur du producteur d’Achille. Elle aussi a un fort caractère : elle est sensible mais n’a pas peur des autres. Elle est autonome et indépendante et elle l’assume. C’est une fille sensible qui semble avoir beaucoup de mal à accepter la mort de sa mère et le fait comprendre à sa famille en se jetant d’un pont.

La rencontre se fait ainsi : Achille est séduit par Summer et fait tout pour qu’elle le remarque. C’est assez drôle. On voit comment les opposés s’attirent. J’ai aussi apprécié que les deux sont aussi différents que complémentaires : l’un est exubérant, l’autre plutôt calme. L’un joue la musique et l’autre la compose. Achille et Summer semblent être un duo qui fait nous donner beaucoup de fil à retordre et une belle histoire !

L’histoire est rondement menée ! On est embarqué dans un univers de folie. L’histoire commence déjà très bien étant donné que le monde musical est un monde que j’aime beaucoup. J’ai donc déjà, naturellement, été attiré par cette histoire. J’aime beaucoup le fait que la simplicité côtoie sans problème le monde de paillettes.

Ce premier volet de la saga No Control promet une suite complètement folle et addictive.

beach_gate_weheartitJe découvre donc avec plaisir et délectation la plume de Fanny Cooper. Je vous avoue que c’est une des plumes les plus remarquables qu’il n’ait été donné de lire chez Nisha Editions. En effet, elle est drôle, incisive, très belle. La plume véhicule beaucoup d’émotions et nous transporte dans cet univers très plaisant. On trouve facilement un équilibre entre la douceur et la folie de ce monde. On n’a qu’une seule hâte c’est de dévorer la suite et de voir où l’imagination de l’auteure va nous mener !

Je suis très heureuse d’avoir cédé à l’appel de ce service presse. Je suis heureuse de découvrir des romans de ce genre.

Ma note : 17/20.

10

Sur ton chemin – Tome 4 – Mikky Sophie

16640830_422785884730831_3170688978363262680_nRésumé : Jade, jeune étudiante en médecine, n’a qu’un seul objectif : rendre fiers ses parents. Léo, baroudeur sans attache, n’a aucun objectif si ce n’est de ne jamais s’en fixer. La routine : se lever, prendre une douche, se doper à la caféine. L’imprévisible : se lever sans savoir où on est, ni avec qui. Mais lorsque les chemins de ces deux individus se croisent, les certitudes s’effondrent. La folie mystérieuse de Léo sera-t-elle trop excentrique pour la sérieuse et prévisible Jade ? Rien n’est moins sûr ! Méfiez-vous des apparences !

Mon avis : Je remercie vivement encore une fois Nisha Editions et Marie pour leur service impeccable et leur maison d’éditions vivante, pleine de sourire et d’arc-en-ciel partout et des mecs bien foutus ! On a tout ce qu’il faut pour passer un subliiiime moment.

On retrouve notre héroïne préférée : Jade. Dans le van de Léo, toute seule. On la retrouve dans cette situation assez particulière. Le tome trois se termine sur un gros pétage de câble et une panne de voiture qui nous ont laissé sur notre faim. J’attendais beaucoup de ce quatrième tome et une chose est certaine : je n’ai pas été déçue du tout.

Mikky nous envoie au paradis des péripéties qui font rire, réfléchir et qui nous font passer par toutes les émotions possibles. J’étais toujours avide et curieuse d’en savoir plus au fil des pages. J’ai encore trouvé frustrant ce découpage ! (Hé Chez Nisha, on ne déconne pas au niveau du suspense !)

Sinon, j’étais heureuse de retrouver mon trio de personnages : Léo, Kat et Jade. J’ai aussi été heureuse de retrouver les personnages plus secondaires avec qui ils forment une belle petite équipe de gens complètement fous. Je les trouve vraiment tous sympathiques et on a vraiment l’impression d’une bande dont chaque personnage est co-dépendant. Si un personnage s’en va, tout se désolidarise. Je trouve cette ambiance charmante. C’est une notion qui est très importante pour moi et je me suis retrouvée dans cette notion de meute amicale qui est très heureuse.

14102321_869552063176273_1970639135923634263_nJ’ai aussi aimé le fait que Jade parvienne assez facilement à comprendre qu’elle ne sait plus ce qu’elle veut. Elle sait qu’elle est allée trop loin en hurlant comme ça et en pétant un gros câble et elle tient à faire les choses bien et à s’excuser.

Les relations évoluent  elles aussi ! Je suis heureuse de voir que l’amitié entre Kat et Jade prend un nouveau tournant. Et je tiens à vous souligner que j’avais raison en espérant (lors de la chronique du tome deux) voir ce personnage qu’est Kat et qu’elle nous cachait des petits secrets : SURPRISE. Ce quatrième tome est sous le signe de la révélation.

J’ai aussi bien ri en comprenant que Léo faisant fausse route sur Jade. J’ai beaucoup aimé ce qu’ils deviennent et j’espère en savoir bien plus dans le tome prochain. J’ai hâte de me lancer dans le cinquième tome.

Mikky Sophie nous fait partager de multiples émotions qui atteignent leur paroxysme dans ce tome. La plume de l’auteure est toujours aussi belle et merveilleuse. Elle nous transporte dans un univers qui mêle douceur et bonne humeur, de sentiments en tout genre.

Le plaisir de lire cette saga augmente crescendo. Les tomes qui se succèdent sont tous beach_gate_weheartitmeilleurs les uns que les autres. C’est une sensation très plaisante en tant que lectrice.

Mikky Sophie a un don particulier : elle nous attrape dans son univers pour nous faire apprécier de plus en plus ses personnages et ce qu’elle nous propose et apparemment, elle n’est pas décidée à nous relâcher avant que l’on pleure et qu’on tombe amoureuses des personnages ! Le côté ronchon de Léo me plait bien moi J

Ma note : 18/20