Un jour, on fera l’amour –Isabelle Desesquelles

9782714473110Résumé : Elle, c’est Rosalie Sauvage, et elle porte assez bien son nom. Lui, Alexandre, n’est heureux que dans les salles obscures. Une en particulier, celle de son père tant aimé et maintenant la sienne, le Rosebud, cinéma de quartier.

Ils se rencontrent par miroir interposé – Alexandre n’aperçoit pourtant que la nuque de Rosalie – et aussitôt se perdent. Mais entre elle et lui, il y a l’ami de l’enfance, les parents de toujours, admirables ou imparfaits, d’anciens amants oubliables, des putains oubliées, les mains de Gary Cooper, les yeux de Gene Tierney. Et aussi de ces souvenirs qui nous disent combien nous sommes vivants.
« Nous sommes flous, nous sommes fatigués, nous sommes inquiets, nous sommes pressés, nous sommes inconstants, nous sommes inconséquents, nous sommes humains. Nous, les héros de notre vie. »
Rosalie Sauvage et Alexandre sont aussi semblables qu’ils diffèrent l’un de l’autre et n’ont que vingt-quatre heures pour se retrouver. Après quoi la possibilité du bonheur sera à jamais derrière eux. Ils sont leur première et dernière chance d’aimer.

Mon avis : Je tenais à remercier Gilles Paris, ses stagiaires qui vont un travail remarquable ainsi que les éditions Belfond. J’ai lu, grâce à eux, un roman qui mêle surprise et intérêt.

J’ai été surprise par le résumé qui m’a beaucoup plus par sa singularité. J’ai trouvé l’idée assez très originale de faire tomber amoureux un personnage d’un autre en voyant seulement la nuque de cette dernière.

J’avais un peu peur du fait que cela soit un roman d’amour bateau que l’on peut trouver un peu partout. Mais ici, ce n’est pas le cas, en effet, l’amour est ici, souligné, retourné, décortiqué dans tous les sens et dans toutes les possibilités. L’amour sous toutes ses formes, en d’autres termes, nous est présenté ici.

beach_gate_weheartitJ’ai trouvé le personnage de Rosalie Sauvage assez intéressant. Je n’ai pas (ou peu et cela ne m’a pas marqué) de référence à elle en n’employant seulement son prénom. C’est toujours « Rosalie Sauvage » ou « elle » tandis qu’Alexandre n’est jamais employé avec son nom de famille. C’est assez paradoxal mais au final, on peut comprendre que l’une chercher à exister de toutes les manières qu’il soit : elle change régulièrement de travail se moque des convenances et elle mène sa vie comme elle l’entend. C’est une bouffée d’air frais dans ce roman.

J’ai trouvé Alexandre sur la réserve. En effet, je l’ai trouvé plus effacé que Rosalie. Je suis plus parvenue à m’attacher à elle qu’à lui. Globalement ils forment un beau duo très particulier.

Il n’y a pas que cette relation qui est évoquée mais bien d’autres aussi. On rencontre les difficultés d’une relation entre une mère et sa fille par exemple.

La plume de l’auteure est particulière. Je ne connaissais l’auteure et ce que j’ai découvert 6d5e0a4443ae8251033796daab027cc8_400x400m’a beaucoup plu. La plume est belle, fraiche. Les tournures stylistiques invoquées par l’auteure sont surprenantes mais finalement plaisantes. On se laisse très rapidement bercer par le rythme de ses phrases, de ses mots mais aussi de l’histoire dans laquelle nous sommes embarqués.

L’originalité de l’œuvre m’a beaucoup plu. J’ai apprécié le fait de découvrir l’amour sous toutes ses coutures ainsi que découvrir des personnages très intéressants et originaux. Je suis très heureuse d’avoir pu découvrir cette auteure que j’apprécie beaucoup après ma lecture. Je suis certaine de relire un de ces romans. C’est le genre de lecture qui vous fait changer d’avis et/ou vous apporte un plus à vos lectures. C’est un roman que l’on prend le temps de lire et de savourer avec délice.

J’espère avoir su vous convaincre parce que vous passerez à côté d’un bel ouvrage qui a fait chavirer mon petit cœur.

Ma note : 18/20

Publicités

12 réflexions sur “Un jour, on fera l’amour –Isabelle Desesquelles

  1. J’aime bien les éditions Belfond, de manière générale. Je n’avais pas vu passer ce titre, mais tu en parles de façon à donner envie, alors j’y réfléchirai sérieusement si je le croise en librairie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s