La petite tache rouge de Mariana

51+1Sr3wfCLRésumé : Parler de la puberté n’est pas une chose facile pour toi, jeune fille de plus de 9 ans. Tu peux te sentir gênée à cette idée. Ce livre ne résoudra pas tout. Son objectif est d’ouvrir le dialogue et de répondre aux premières questions avec humour et sans tabou. Tu peux le lire seule ou accompagnée de maman ou papa. Le choix t’appartient.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Mariana pour l’envoi de son nouveau livre. Je suis toujours aussi heureuse de pouvoir me plonger dans l’univers de Mariana qui fait partie de mes partenaires les plus fidèles. J’adore. Ici, quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai compris que j’allais avoir entre les mains un livre jeunesse.

Vous le savez, je ne suis pas forcément fan de ce genre de chronique. On ne peut pas forcément avoir le même œil sur un livre jeunesse et un roman adulte peu importe le genre. Je ne suis pas très à l’aise avec cet exercice mais je vais faire de mon mieux.

Petit livre qui se lit bien et vite, il est destiné aux jeunes filles. On y aborde des sujets importants qui peuvent effrayer et susciter certaines interrogations. La seule chose que j’ai trouvé « dommage », c’est le fait d’avoir axé le roman sur les règles. Dès le titre et les illustrations, on comprend que l’on va en parler. Pourtant, c’est bien de la puberté en général dont on parle. Même si les périodes d’indisposition sont très importantes à comprendre et à accepter, pour moi, la puberté ne se résumé pas qu’à cela.

Mariana nous propose un livre très sympathique : on parle de sujets vraiment très importants mais ils sont traités avec humour. Il y a plein de pep’s, d’humour, de couleur. On dédramatise beaucoup les accidents (sang dans la culotte, la panique…). On parle aussi bien des petites filles que des adultes avec la question importante : comment aborder un sujet aussi privé avec sa fille ? Comment parler de ça avec papa et maman ? J’ai apprécié voir les deux côtés de cette histoire et de ce questionnement. Je trouve ça très sympathique.

On aborde certains sujets qui tournent autour des changements physiques : pilosité, apparitions des formes, mue, hormones… J’ai trouvé dommage de ne pas avoir aussi des sujets qui ne touchent pas au physique : l’importance de pouvoir en parler librement, les copines, la difficulté de ne pas se sentir mise de côté aussi, l’injustice que l’on peut ressentir vis-à-vis des autres filles, des copines. Personnellement, pour être passée par là, ça m’aurait peut être aidé de lire « eh, t’inquiète pas, tout ça, c’est normal, l’adolescence c’est aussi crier, rire, danser, être en colère, ne pas savoir… » C’est peut-être ce qui m’a manqué ici. En soi, il n’y a rien de dramatique mais la puberté, pour moi, ce n’est pas que les changements visibles, au contraire, c’est ce qui est invisible qui fait peur. On ne comprend pas forcément tout.

J’ai aimé l’importance de la famille, de l’écoute. C’est vraiment très sympathique.

Pour les jeunes filles, c’est vraiment important d’avoir ce type de livre dans les mains. On apprend, on comprend mieux avec quelque chose de rigolo. Les illustrations sont très drôles, l’impression du personnage principal de se transformer en monstre aussi. On est vraiment dans une idée de vulgarisation des règles et de tout ce qui fait que l’on commence à se développer et à devenir femme. C’est un terme qui peut faire peur « femme » à 10/12 ans, c’est difficile de passer le pas.

Mariana fait encore un travail très intelligent ici. On va traiter avec douceur et humour de sujets qui font dresser les cheveux sur la tête. Même si ce livre s’adresse aux jeunes filles, les garçons sont quand même présents. Les cro-magnon/cro-mignon. Ceux qui rigolent des filles mais qui vont aussi en prendre plein la poire. J’adore !

En définitive, ce petit livre est très sympathique à découvrir seule ou en famille. Il explique, instruit de manière ludique et humoristique. On va vulgariser les drames des petits et expliquer que c’est la nature, c’est normal. Les illustrations sont très sympathiques. La plume est fraîche et drôle, c’est parfait pour les petites filles. J’espère que les enseignants pourront les mettre dans les bibliothèques des écoles. Ca serait parfait !

3 bonnes raisons de lire ce livre jeunesse :

  • L’importance de la thématique principale : la puberté
  • L’humour et la volonté de dédramatiser les choses
  • Le talent de Mariana

4

14 réflexions sur “La petite tache rouge de Mariana

  1. Bien que l’aspect mental soit mis de côté, je trouve génial que ce genre de livres existe notamment pour rassurer les jeunes filles et leur permettre de découvrir des choses dont on ne parle pas dans toutes les familles…

    • On en parle un peu quand même mais j’avoue que ce n’est pas assez à mon goût.
      Le choix de l’auteure se respecte néanmoins.
      Après… On ne peut pas tout cataloguer dans un livre jeunesse.
      Il est très bien fait et pourra être utile à beaucoup de jeunes filles 🙂

  2. C’est un sujet important, pas toujours facile a aborder pour les parents et s’il peut dédramatiser certaines choses, c’est top. C’est dommage comme tu le soulignes que l’auteure semble se consacrer principalement au sujet des règles alors qu’il y a bien d’autre chose a aborder sur la puberté. Mais si au moins ce point est bien traité, c’est déjà ça !

    • On parle d’autre chose que des règles mais je trouve que le titre et l’illustration sur la première de couverture fait qu’on se focalise la dessus.
      Mais on y parle aussi des changements du corps 🙂

      Merci de ton passage en tout cas =)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s