Les filles d’Ennismore de Patricia Falvey

51v5AG2pkQL._SX195_.jpgRésumé : Irlande, début du XXe siècle. À huit ans, Rosie croise le chemin de Victoria, la jeune héritière du domaine d’Ennismore. Celle-ci s’ennuie et voit en la fille d’un métayer, l’amie dont elle rêve tant. Au grand dam de sa mère, elle arrive à convaincre son père de partager ses heures de leçon avec Rosie. Au fil des années, leur amitié grandit. Mais à 17 ans, Victoria quitte Ennismore pour Dublin afin de faire son entrée dans le monde, laissant Rosie déchirée entre les aspirations de ces années d’éducation aristocrate et sa modeste position. Elle est bientôt contrainte d’accepter un poste de domestique au domaine. Servir une famille qu’elle a côtoyée pendant dix ans est d’autant plus douloureux que Rosie est amoureuse depuis toujours du frère de Victoria, Valentin. Alors que l’Irlande s’embrase, le destin de Rosie et Victoria emprunte le chemin de la révolte.

Mon avis : Aussitôt lu, aussitôt chroniqué ! J’ai refermé le livre il y a quelques instants. J’avais envie de vous en parler ce soir. Laissez-moi d’abord remercier les éditions Belfond pour l’envoi de ce roman. Je suis vraiment sous le charme de cette maison d’édition qui me propose toujours de belles surprises ! Les filles d’Ennismore était attendu dans ma boite aux lettres comme le messie !

Une trame historique importante et intéressante

J’ai apprécié retrouver cette période de l’histoire dans cette partie du monde. On est en Irlande au début des années 1900. La première guerre mondiale gronde ainsi que la guerre d’indépendance en Irlande. Si certains ont décidés de se battre contre les ennemis, d’autres se battent contre des compatriotes. On est souvent sous tension, les cadavres pleuvent et cela assure un dynamisme assez intéressant.

Une inspiration un peu trop présente pour moi

Je suis une grande fan de Downton Abbey, je vous l’assure. Cependant, ici, j’ai trouvé trop de similitudes pour être complètement dans l’histoire. En effet, j’ai su faire des liens entre les personnages, les situations ainsi que les intrigues. La première moitié du roman m’a fait peur, même si j’ai apprécié ma découverte, elle n’a pas été 100% originale pour moi. La vie des domestiques dans un manoir irlandais, les pauvres avec les pauvres et les riches avec les riches. Quand les strates de la société se confondent, cela fait des étincelles. De plus, l’histoire du Titanic, les personnages, les métiers, j’ai trouvé des similitudes qui m’ont un peu fait lever les yeux au ciel.

L’intrigue

Sans trop rentrer dans les détails, l’intrigue prend du sens au moment où on quitte Ennismore pour Dublin. On entre vraiment dans la vraie vie, celle du peuple mais aussi de la noblesse. La guerre a pour « point positif » de rassembler les gens. Ainsi, les plus riches descendent de leur petit nuage doré et les plus pauvres acceptent la main tendue.

On fait la rencontre de plusieurs personnages que l’on suit tout au long du roman. Rosie et Victoria sont les « filles d’Ennismore » (bien que l’on puisse penser, en écho à Lady Thea & Louisa). Rosie est une fille de paysan, Victoria, elle est une fille de la noblesse qui vit au domaine d’Ennismore. Née avec une petite cuiller en argent dans la bouche, la vie de Rosie la fascine et inversement. Si les filles deviennent les meilleures amies du monde, les années ont fait que les chemins se sont séparés. Elles se retrouveront un peu plus tard, changées mais profondément humaines.

La plume de Patricia Falvey

J’ai apprécié découvrir cette plume qui m’a énormément plu. J’ai mis mon nez dans ce roman hier dans l’après midi et je l’ai terminé ce soir, c’était intense mais très intéressant.

On n’a pas de longueur, c’est dynamique. Le fait que l’on change de situation, de personnages, tout cela aère un texte qui est très sympathique à suivre !

Les – :

  • Trop de situations identiques ainsi que des inspirations que j’ai déjà vu dans Downton Abbey.

Les + :

  • Les personnages de Rosie et de Victoria. Leur amitié m’a énormément plu
  • La situation historique.
  • La plume de l’auteure.
  • Le crossover entre les personnages

4

Publicités

12 réflexions sur “Les filles d’Ennismore de Patricia Falvey

  1. Tu me donnes envie de regarde Downton :3 mais aussi de me plonger dans ce roman malgré les points communs très (trop?) nombreux. (:

  2. Ah oui, je comprends que ca t’ait gêné s’il y avait trop de points communs ! J’aime aussi découvrir de nouvelles choses plutot que des récits inspirés. C’est pour ca que je ne lis pas de fan fiction d’ailleurs, je m’ennuie toujours ^^ Mais si c’était le seul point négatif, ca va 🙂

    • Je ne sais pas si c’est inspiré… Après je ne parle pas de plagiat parce qu’il y a des choses bien différentes mais bon… beaucoup de points communs. C’est peut être l’époque historique choisie.

      Mais Oui une très chouette lecture

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s