Lésions intimes de Christophe Royer

CVT_Lesions-intimes_1060.jpgRésumé : Nathalie Lesage, capitaine au caractère bien trempé, travaille au sein de la brigade de répression du proxénétisme. Une des branches de l’organisation « Gorgona », spécialisée dans un certain genre de soirées parisiennes, va l’amener à côtoyer un milieu où règnent la perversion et les pratiques extrêmes. Victime d’un banal accident, son enquête va prendre une tournure inattendue. Dans le même temps, le décès de son frère va l’obliger à renouer avec son passé. Tout va alors se mélanger et entraîner Nathalie vers l’inimaginable…

~ Service presse 📖 ~

Je remercie chaleureusement les éditions Taurnada pour l’envoi de ce roman. Je n’ai, je pense, jamais été franchement déçue par un roman chez Taurnada. Bien évidemment, j’ai des auteurs que j’apprécie plus mais tout est vraiment très sympathique chez eux. On est toujours dans le thriller mais chaque auteur apporte quelque chose de particulier et c’est une équipe incroyable qui se dessine alors. Bravo à tous ! (Merci Joël pour l’envoi 😊)

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Sueurs & douche froides
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Je préviens tout de suite, ce roman n’est pas à mettre entre les mains de tous les lecteurs. Je me suis accrochée, ce que l’on découvre a été quelques fois au-delà du supportable. J’ai arrêté de lire ce roman le soir, mes nuits étant courtes, je n’ai pas voulu les polluer d’images terriblement dérangeantes, gênantes et vulgaires.

L’intrigue de Christophe Royer nous pousse dans un milieu sale, malaisant, dérangeant. On est dans une intrigue qui nous propose une plongée dans un milieu sexuel. On ne parle pas ici d’échangisme, ça c’est le monde des Bisounours à côté de ce que l’on découvre ici. Je ne rentrerai pas dans les détails mais en quelques mots : pédophilie, sang, dépravation, sexe ultra violent.

Pour coller à cette intrigue glaçante, on va avoir un personnage principal assez déroutant. Nathalie Lesage, une femme qui fait partie de la brigade de répression du proxénétisme. Femme dans un milieu d’hommes, elle s’est fait sa place dans cette équipe qui la respecte. On sent très rapidement que c’est un personnage atypique. Nathalie Sauvage est une femme qui a un passé lourd qui marque vraiment ce qu’elle est devenue. On se retrouve donc avec une femme au tempérament froid. Elle m’a glacée plus d’une fois par ses actions ou ses remarques. J’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à ce personnage. Ce qu’elle a vécu est terrible, triste et j’ai eu mal au cœur pour elle mais son caractère ne m’a pas séduite plus que cela.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Intrigue et enquête policière
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

L’auteur a été assez intelligent sur le coup. Il a réussi à rendre un certain équilibre dans cette intrigue. Il y est arrivé, pour moi, grâce à trois points :

Il a fait passer ces échanges sexuels dégueulasses (désolée, je n’ai vraiment pas d’autres mots) dans une enquête policière. On n’est pas acteurs des scènes de sexe, de dépravation intense et d’une violence extrême. On voit ça à travers une enquête policière menée par Nathalie Sauvage. Elle va se jeter à corps perdu dans cette enquête. Ce qui va mettre en lumière son passé. C’est là aussi que l’auteur a été intelligent. Avec le regard que le lecteur pose sur le passé de Nathalie permet d’avoir cet équilibre qui rend supportable l’insupportable. On a comme une goulée d’air frais et pur dans ce monde sombre et violent.

Troisième et dernier point qui est au service de l’intrigue : les personnages secondaires. On a une équipe qui se tisse autour de Nathalie Lesage. En effet, ils sont tous soudés, intelligents et plein de courage. On est vraiment bien entouré dans ce roman. Ils forment comme un filtre entre le lecteur et ces agissements innommables. Ils protègent le lecteur. C’est une équipe cohérente et dynamique. J’ai eu un petit faible pour le Brigadier Félix qui vient me donner ma dose de guimauve dans ce roman : gentil, prévenant, il s’avère être un ami fidèle qui va venir en aide à Nathalie Lesage.

Dans cette intrigue, on fait la rencontre de l’organisation Gorgona. Un gang ultra bien organisé qui propose ces fameuses soirées. On se rend compte que ce gang est très bien rodé puisqu’il propose des paliers à ses soirées de dépravés : ils se divisent en 4 paliers : du plus gentillet au plus gore. Quelle horreur. On pénètre dans un monde de grands malades. On touche de très près la noirceur d’âmes des dérangés.

Dynamique, cette lecture m’a donnée l’impression d’avoir couru comme une dingue pendant plusieurs heures. J’ai eu mal, j’ai perdu mon souffle, j’ai eu chaud, j’ai vraiment eu l’impression de manquer d’air tellement cette lecture est éprouvante. C’est définitivement une lecture que je me félicite d’avoir fait mais elle reste très difficile à lire.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
La plume de Christophe Royer
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Plusieurs adjectifs me viennent en tête : réalisme, descriptions intenses et recherches. Tout ça se trouve dans le roman de Christophe Royer. Cette lecture n’est pas un coup de cœur, loin de là. Je ne peux pas lire ça sans avoir des hauts de cœur. Maintenant, si elle reste dérangeante, cette enquête s’appuie sur des faits réels.

La plume de l’auteur propose de nous faire découvrir de nombreuses recherches, une lecture minutieuse et une plongée dans un monde vraiment noir et sale. Il y a de sacrées descriptions, cela ne fait aucun doute. Cependant, même si les descriptions restent complètes et très réalistes, on se retrouve avec quelques longueurs et moments creux dans cette intrigue. Les descriptions peuvent être un peu longues et fastidieuses. Et, très franchement, j’aurais pu me passer de certains détails.

Ce n’est pas une lecture agréable, bien au contraire. On est dans un milieu qui ne permet pas de grimper sur sa licorne et d’aller vivre dans le château de Cendrillon. Néanmoins, on se prend une sacrée claque dans la figure. En effet, on se rend compte que ça existe, qu’il y a des gens malades (oui, à ce stade, c’est de la maladie) et qu’il y a des gens qui aiment la violence, qui se nourrissent du mal des autres pour leur propre plaisir. Beurk.

Je salue le courage de l’auteur de publier des romans qui sont nécessaires. Je salue aussi l’intelligence de ce dernier dans la construction de cette intrigue.

3 bonnes rasons de lire ce roman :

  • Un univers très bien construit qui nous propose une plongée minutieuse.
  • Une équipe de la brigade soudée et très courageuse
  • Un personnage principal fort et atypique

3

7 réflexions sur “Lésions intimes de Christophe Royer

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #148 | Sorbet-Kiwi

    • Je pense que si j’avais lu le résumé et pas fait comme d’habitude (c’est-à-dire dire « ok Joël » tellement je fais confiance les yeux fermés à la ME) je pense que je ne l’aurais pas lu. ^^

  2. Le genre d’univers que la petite nature que je suis va fuir. C’est d’autant plus horrifique quand on sait, comme tu le soulèves d’ailleurs, que ce sont des choses bien réaliste et que la folie peut évoluer jusqu’à un terme aussi malsain et violent

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s