21

Liquide inflammable de Robert Bryndza

CVT_Liquide-inflammable_9319.jpgRésumé : L’auteur de thrillers aux plus de deux millions de livres vendus en Grande-Bretagne vous réserve une plongée en plein cauchemar… Retenez votre souffle ! Alors qu’elle sonde les profondeurs d’une vieille carrière inondée à la recherche d’une cargaison de drogue, l’inspectrice Erika Foster fait une macabre découverte : un sac-poubelle renfermant des ossements d’enfant. Le légiste est formel : le squelette est celui de la petite Jessica Collins, sept ans, dont la disparition en 1990 avait profondément ému l’Angleterre. Un dossier classé sans suite depuis. Obsédée par ce drame, Erika se jure de faire toute la lumière. Mais entre la pression de sa hiérarchie, l’effervescence des médias alléchés par ce sordide rebondissement et le silence de la famille Collins, la flic entêtée sent rapidement qu’elle a mis les pieds dans une affaire complexe, aux ramifications aussi noires qu’étonnantes… et dangereuses. L’eau est un parfait tombeau. Et l’on ne devrait jamais déranger ceux qui y sont engloutis.

~ Service presse ~

Mon avis : Je remercie Belfond pour l’envoi de ce roman. J’étais vraiment très curieuse de découvrir une nouvelle aventure d’Erika Foster ! J’avais lu, l’année dernière, une enquête qui m’avait collée des frissons dans le dos, ici, on retrouve Erika et un nouveau cadavre qui nous fait passer un moment de lecture exquis.

~ Une enquête policière intense ~

Cela faisait longtemps que je n’avais pas plongé c’est le cas de le dire) dans un roman si intense. L’enquête proposée par l’imagination et le talent de l’auteur est très riche en rebondissements. On ne s’ennuie pas une seule seconde.

C’est avec grand plaisir que j’ai retrouvé Erika Foster pour une nouvelle enquête. Ce que j’aime chez elle c’est le fait qu’elle ne manque pas de culot –mais seulement quand c’est vraiment nécessaire – ainsi que le courage dont elle fait preuve chaque jour pour essayer de trouver un équilibre entre sa vie personnelle et sa vie professionnelle.

Lors d’une descente dans une étendue d’eau pour régler une histoire de drogue, l’équipe dirigée par Erika Foster va mettre la main sur un corps en décomposition. Rapidement, les ossements vont s’avérer être ceux d’une enfant de 7 ans : Jessica Collins disparue depuis plus de 26 ans. Touchée en plein cœur, Erika va tout mettre en œuvre pour que justice et lumière soient faites sur cette enquête.

C’est quasiment 400 pages de bonheur policier que nous offre l’auteur. Franchement, qu’est-ce que j’ai adoré ma lecture ! Ce n’est pas un coup de cœur parce que certaines choses étaient un peu attendues ainsi qu’une fin, finalement, pas si étonnante que cela. Je n’avais pas tout deviné mais en tout cas, j’étais dans la bonne zone de recherche. On va dire que j’étais sur la bonne piste. Cela ne m’a, en aucun cas, empêché de passer un très bon moment de lecture.

~ Les personnages : un panel riche et envoutant ~

C’est ce que j’ai le plus apprécié dans ce roman ! Les anciens personnages se mélangent aisément à de nouveaux arrivants. Ainsi, il y a un flux continu d’allées et venues dans le roman. On a vraiment l’ambiance d’une section de recherche qui se met en place. Ce flux continu marque bien le mouvement des allers retour, des recherches, des fausses bonnes idées mais aussi des petites et grandes victoires. On a une équipe qui se met en place autour d’Erika et c’est un sacré rythme : on retrouve Moss et Perterson mais on fait aussi la rencontre d’Amanda Baker et de Crawford. Il y a beaucoup d’autres personnages comme Bob Jenkins, la famille de la défunte ainsi que des membres de la famille d’Erika.

Il serait idiot de tous vous les citer. L’auteur, néanmoins, est très intelligent. Tout est à sa place et pour une bonne raison. Il n’y a aucun personnage qui ne sert à rien et qui sert de plante verte. Ils nous trompent, nous accompagnent sur les bonnes et mauvaises pistes. Certains sont même présents pour insister un peu plus sur le côté intime de la vie d’Erika. C’est assez sympathique et nous permet de faire de petites parenthèses dans l’enquête.

~ Entre passé et présent ~

On se retrouve avec une enquête un peu particulière : en effet, avec une disparition qui date de 26 ans, Erika est confrontée à un problème de taille : le peu d’indices scientifiques. Elle va devoir faire appel à l’équipe qui a pris en charge cette enquête il y a 26 ans.

J’ai adoré ça ! La confrontation des points de vue, les événements marquants, ce va-et-vient entre le passé et le présent m’a beaucoup plu c’était vraiment intelligemment amené. Ainsi, le lecteur peut se rendre compte d’un certain manque de jugement, de l’évolution et de la place de la femme dans un poste de police. C’était saisissant.

« L’important, c’est de s’en tenir aux faits qui entourent la disparition de Jessica Collins. Oubliez la fiction. Impossible de prévoir ce que l’annonce de notre découverte provoquera dans les médias, mais il faut absolument qu’on garde une longueur d’avance. Et, par rapport aux années quatre-vingt-dix, ça risque d’être encore plus difficile. Maintenant, il y a l’info en continu, les réseaux sociaux, les blogs, les forums de discussion… Tout ça ne fera que déterrer des informations pour les régurgiter au public, en permanence. »

~ La plume de Robert Bryndza ~

Quel petit bijou ! Je trouve que cette plume est parfaite pour installer une ambiance digne des meilleurs thrillers. En effet, on se retrouve dans une ambiance un peu glauque et pleine de suspense. Cela nous permet d’aborder des sujets comme la pédophilie mais aussi le meurtre, la violence, la place de la religion dans une famille, les amours interdits, le deuil, l’amour, l’amitié, bref tout y passe et tout est chouette ! C’est vraiment une superbe découverte que j’ai fait. Je suis vraiment fan de cette plume.

3 bonnes raisons de lire ce roman :

  • Une plume exceptionnelle
  • Une intrigue haletante qui vous colle des frissons
  • Un personnage principal fort qui porte l’enquête à bout de bras

notation

16

Oiseau de nuit – Robert Bryndza

41xwvsvintl._sx195_Résumé : S’il vous observe, vous êtes mort. Deuxième épisode des enquêtes de l’indomptable Erika Foster ou quand un serial stalker attaque des hommes à la vie très secrète… Après le succès de La Fille sous la glace, l’auteur aux plus deux millions de livres vendus en Grande-Bretagne revient faire trembler la France avec un thriller psychologique hautement compulsif et paranoïaque. Londres, aujourd’hui. Au cœur d’une nuit caniculaire, l’inspectrice Erika Foster est appelée sur une épouvantable scène de crime : un chirurgien renommé vient d’être retrouvé asphyxié dans son lit, nu, un sac plastique sur la tête, les poignets attachés. Jeu sexuel qui aurait mal tourné ? C’est ce que peut laisser croire la présence d’une revue gay à ses côtés. Quelques jours plus tard, le corps d’un journaliste de tabloïds est découvert dans des circonstances similaires. Pour Erika Foster et son équipe le doute n’est plus permis : un serial killer rôde. Mais quel est son mobile ? Pourquoi ses victimes sont-elles toutes des hommes brillants, à la vie très secrète ? Comment les choisit-il ? Alors qu’une vague de chaleur plonge la ville en pleine torpeur, Erika va devoir garder son sang-froid pour débusquer ce tueur noctambule, avant qu’il ne frappe de nouveau. Mais qui sait qui il observe en ce moment même ? Et si Erika n’était pas aussi en sécurité qu’elle le croit ? 

Mon avis : Je remercie les éditions Belfond pour l’envoi de ce roman qui m’a fait passer un excellent moment de lecture.

La rencontre avec un personnage percutant !

Ce roman est le deuxième opus des enquêtes d’Erika Foster. Ce que j’ai apprécié, c’est le fait que les romans peuvent se lire indépendamment. Je n’ai pas fait attention au fait que cela soit une seconde enquête. J’ai été ravie de voir que ma lecture n’a pas perdue en saveur. On reprend quelques éléments de la première enquête mais cela n’empêche pas une lecture très sympathique.

Erika Foster est un personnage percutant. J’ai vraiment trouvé ce personnage réaliste. Elle n’est pas parfaite, elle fonce tête baissée, elle n’a pas peur de franchir les limites quitte à se mettre ses supérieurs sur le dos. Elle ne manque pas de courage, elle est une amie loyale et une personne qui n’abandonne pas. Ses qualités et ses défauts font de ce personnage un personnage réaliste auquel on s’attache facilement.

Un thriller captivant.

Seigneur dieu ! J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce thriller. On a une6d5e0a4443ae8251033796daab027cc8_400x400 enquête policière à couper le souffle. On se retrouver avec un tueur qui s’en prend aux hommes. La première victime est un chirurgien. On pense à beaucoup de choses ? Un jeu érotique ? Un suicide ? Un meurtre ? Erika Foster est persuadée qu’il y a anguille sous roche. Rapidement, elle va comprendre qu’elle a mis le doigt dans un engrenage incroyablement malsain.

Les victimes tombent et les indices sont maigres. Une des victimes touchent personnellement une amie d’Erika. L’affaire lui est retirée mais elle n’en fait rien. Elle va tout faire pour cerner le tueur. C’est vraiment une histoire incroyable qui se profile sous nos yeux.

La plume de l’auteur.

C’est un univers incroyable que j’ai pu découvrir. Je ne connaissais pas Robert Bryndza. Je suis complètement conquise. C’est intense, haletant et plein d’émotions diverses. On passe de la colère, à la peur puis à l’incompréhension. On se retrouve dans une enquête incroyable.

La plume de Robert Bryndza est au top. Elle véhicule beaucoup d’émotions. On ne perd pas son temps, on est dans notre lecture de la première ligne à la fin, franchement, je n’ai rien à redire. Voilà le deuxième coup de cœur de l’année ! J

Les – :

  • Rien à redire ! Thriller captivant.

Les + :

  • Une enquête à couper le souffle.
  • Un personnage principal très intéressant.
  • Une plume captivante.
  • Une intrigue intelligente.

155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie155801df381f3fd - Copie