Marie et le loup de Rozenn Laloy

téléchargement.jpgRésumé : Pour relever un défi, Marie, militante vegan et brillante avocate d’une association de protection animale, accepte de séjourner trois semaines dans la ferme de Lucas, le représentant des éleveurs du Vercors. Celui-ci ne cache pas son hostilité à l’encontre de celle qu’il considère comme la pire ennemie de sa corporation. C’est un dialogue passionné qui s’instaure entre les deux adversaires que tout oppose. Pourtant une force irrésistible les pousse l’un vers l’autre malgré leurs divergences. Il suffirait d’un rien pour qu’ils se rejoignent… un soupçon de magie peut-être ?

~ Service presse ~

Mon avis : Je remercie chaudement l’auteure pour m’avoir envoyé son roman. C’est assez rigolo, je me disais justement « tiens… Cela fait longtemps que je n’ai pas reçu de demandes de SP via ma boite mail… Bizarre ». Dans l’après-midi qui suivait, j’ai reçu quatre mails… dont le roman de Rozenn Laloy. J’ai donc accepté avec grand plaisir la lecture de cette romance contemporaine.

~ La cause animale : thématique principale de l’histoire ~

La cause animale est le sujet qui fait tout exploser dans cette histoire. Sans cela, il n’y aurait pas eu de jugement, il n’y aurait pas eu ce pari entre Marie et Mario et la rencontre entre Lucas et Marie n’aurait pas eu lieu non plus.

Je suis contente de trouver cette thématique dans mes lectures, c’est bien la première fois d’ailleurs. Ce que j’apprécie, c’est le fait qu’il y a de la place pour tout le monde. Marie et Lucas sont très différents sur ce point. Marie est une avocate qui vit pour la protection des animaux. Maître Bazile (Marie) est connue pour ses plaidoyers coup de poing qui marquent les esprits. Lucas, lui, est un éleveur. J’ai apprécié la subtilité du message de Rozenn Laloy.

~ Un équilibre à trouver ~

L’évolution des personnages est spectaculaire. Surtout le personnage de Marie. Suite à une parole balancée comme si de rien n’était, Marie se retrouve stagiaire pendant trois semaines dans la ferme de Lucas. Si ce dernier n’est pas forcément d’accord, il va rapidement se prendre au jeu.

Les deux personnages sont opposés sur le sujet de la cause animale. Pour Lucas c’est évident, oui, il faut respecter les animaux, mais la chaîne alimentaire reste ainsi, la viande pour les humains, c’est primordial. Marie, elle, campe sur ses positions : les animaux sont des êtres humains, on ne les mange pas. Ainsi, tout au long du roman, on à ces divergences d’opinion qui se rencontrent, se fracassent puis finalement apprennent à cohabiter ensemble.

Marie est un personnage que j’ai apprécié par les valeurs qu’elle adopte : courageuse, peur de rien, n’a pas honte de ses convictions. Son rapport à la nature m’a aussi beaucoup plu. Je ne suis pas vegan (mais je respecte ceux qui le sont) mais la manière dont elle traite la nature m’a énormément plu.

« La nuit paisible, presque tiède, annonce l’été qui approche. L’air est plein de parfums, et mille bruissements animent l’obscurité où tant d’êtres s’affairent. Je suis l’un d’entre eux, tous mes sens en éveil, allongée presque nue tout contre la terre. J’ai juste remis mon t-shirt, parce-que, bon, je suis un peu frileuse tout de même ! Mais ça ne fait rien, je la sens bien, la terre, bienveillante et maternelle, Gaïa, la mère de tout ce qui vit… »

Lucas est aussi un personnage que j’ai apprécié. Il est réfléchi, tendre et courageux. Son point de vue est aussi intéressant et je suis plutôt d’accord avec lui. J’ai apprécié le fait qu’il se batte pour obtenir ce qu’il souhaite mais aussi la relation qu’il a avec les animaux.

~ Les personnages ~

Si Lucas et Marie sont les personnages principaux de cette romance, j’ai aussi trouvé que les personnages secondaires étaient très sympathiques. A la ferme de Lucas, on retrouve Jean-Louis et Mario, son ami. Même s’il ne travaille pas là (il est le propriétaire d’un bar), il vient souvent aider son ami. La ferme fonctionne comme une petite famille, dans le respect de l’animal et de la nature. J’ai apprécié le tempérament fougueux de Mario. Il y a aussi Arnaud, le petit-ami militant de SOS animaux de Marie qui vient, de temps en temps, nous rappeler à quel point il n’est pas fait pour elle.

~ La place de la romance ~

O est dans une romance contemporaine. Cela ne fait aucun doute. Cependant, j’ai trouvé que l’auteure parvenait à mettre en place une histoire sympathique, pleine de belles leçons à tirer sans trop jouer la carte des amants éperdus. Ils se cherchent tout au long de l’intrigue, cela ne fait aucun doute mais l’auteure laisse de la place à ses idées et ses péripéties. On respire ! Cela est plaisant dans une romance même si j’aurais apprécié avoir un peu plus à me mettre sous la dent au niveau de la romance entre Marie et Lucas. Ce qui est bien, c’est que l’auteure évite les clichés et les stéréotypes.

~ La plume de Rozenn Laloy ~

Ma lecture était très sympathique mais elle n’est pas un coup de cœur. Je ne saurais même pas vous dire la raison. Je ne peux pas avoir de coup de cœur tout le temps (j’aimerai bien). Peut-être que les décors de la ferme et les thématiques soulignées ne sont pas mes préférées (même s’il faut absolument les trouver dans nos lectures). Cela m’a fait plaisir de lire différents points de vue sur la cause animale mais finalement, n’est-elle pas trop présente ? Je pense que c’est cela qui fait que je ne suis pas forcément sortie avec un coup de cœur.

J’ai découvert la plume de Rozenn Laloy avec ce premier roman et je n’ai pas l’intention de m’arrêter là. La plume est belle, délicate et pleine de valeurs. J’ai apprécié les décors et la manière dont l’auteure parvient à nous propulser dans ces lieux.

Les – :

  • La thématique de la cause animale un peu trop mise en avant pour moi.

Les + :

  • La thématique de la cause animale. Même si ce n’est pas ce que je préfère retrouver dans mes lectures, c’est important d’en parler.
  • Les décors dans lesquels on évolue tout au long de l’intrigue.
  • Les deux personnages principaux Marie et Lucas que j’ai aimés découvrir
  • Les divergences d’opinion qui sont intéressantes à découvrir

4

14 réflexions sur “Marie et le loup de Rozenn Laloy

  1. Même si c’est une romance, et tu sais que je suis loin d’adorer cela, je pourrais me laisser tenter. La thématique animale est vraiment d’actualité et je suis curieuse de voir comment l’auteur aborde cette question, comment les personnages parviennent à s’entendre etc 🙂

  2. Je ne sais pas trop si ce roman me plaira. Et puis avec le côté animal, je me connais, je vais pleurer toutes les larmes de mon corps haha ! Mais merci pour la découverte 😉

    • C’est la place de la cause dans le roman dans le point négatif.
      Dans le positif c’est plutôt la thématique importante qui, finalement, n’est pas assez exploitée en littérature. 🙂
      Tout en nuance pour ici c’est vrai

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s