Mon prince ne viendra pas (tant pis, je ferai sans) d’Alex Kin

41qaAyT3lWL._SY346_.jpgRésumé : Clothilde en est persuadée : elle est victime d’une terrible malédiction. Sinon, comment expliquer pourquoi le destin ne met sur sa route que des tocards ? Mais désormais, c’est terminé. Elle ne permettra plus à aucun homme de s’approcher pour ensuite lui briser le cœur. Après tout, quand on abandonne ses illusions, on ne peut plus être déçu. Et puis, de toute manière, elle a bien assez à faire avec ses amies, l’organisation d’un mariage, ses voisins et une révolution des croissants. Ajouter à cela son nouveau travail, elle n’a pas le temps de s’ennuyer. Il faut dire que la vie de bureau n’est pas toujours de tout repos. Alors ce n’est pas cet homme mystérieux qui va la faire changer d’avis. Sûrement pas. Une comédie romantique pour celles qui ne croient plus au prince charmant… et pour les autres !

~ Service presse ~

Mon avis : Je remercie Alex Kin pour l’envoi de son roman via la plateforme SimPlement. J’étais très contente d’avoir le roman entre les mains. J’ai eu un léger moment de flottement en me rendant compte qu’il faisait un peu moins de 500 pages. Pour une comédie romantique, j’avoue que j’ai rarement vu si gros. Intriguée, j’ai commencé ma lecture avec quelques appréhensions. Finalement, j’ai passé un très bon moment de lecture en compagnie de Clothilde.

~ Une romance qui se fait attendre ~

On fait la rencontre de Clothilde, une jeune femme charmante et souriante. Elle est un personnage féminin principal parfait pour une comédie romantique moderne. Humour décapant, la capacité à se mettre dans des situations incroyables, elle est vraiment pétillante et nous permet de passer un très bon moment de lecture.

J’avoue que, pour moi, le démarrage a été assez long. Le jeu du chat et de la souris ne m’a pas permis d’entrer rapidement dans ma lecture. C’est pour cette raison que j’ai mis un peu plus de temps que prévu pour lire ce roman. En effet, on fait aussi la rencontre d’Hugo qui travaille dans la nouvelle entreprise de Clothilde. Hugo est le patron mais Clothilde s’en rend compte après avoir accepté un rendez-vous.

A partir de là, Clothilde refuse toute relation avec Hugo et tente de mettre des distances entre elle et son patron. Elle est intègre et j’aime ça ! J’ai commencé à réellement apprécier ma lecture passé les cent cinquante premières pages environ.

~ Des personnages explosifs et surprenants ~

Mis à part ce petit problème de démarrage, j’ai pu lire le reste de mon roman très rapidement. Je pense qu’en une soirée et demie c’était plié. J’ai adoré Clothilde et son caractère détonnant. Elle est drôle, fraiche et à tendance à être très maladroite

« Après son départ, je ne sais plus où me mettre. Je suis mortifiée. Mes collègues essayent de dédramatiser la situation en blaguant sur l’incident. Jacques m’interdit de m’approcher à nouveau d’une piste, de peur que je décime toute son équipe. Tic et Tac sont morts de rire et racontent à qui veut l’entendre à quel point je suis dangereuse. Héloïse semble désormais me trouver totalement inoffensive. C’est vrai, qui pourrait avoir peut d’une greluche maladroite dans mon genre ? »

Elle m’a beaucoup fait rire. Elle se met dans des situations incroyables tout au long de la lecture. Néanmoins, on se rend compte que cette fille a un cœur en or et qu’elle ferait tout pour sa famille et ses amis. Elle a juste peur de l’amour. Ainsi, souvent, on la trouve sur la défensive vis-à-vis de la situation qu’elle vit.

Les personnages secondaires sont assez sympathiques. Je n’ai pas forcément su m’attacher plus à l’un qu’à l’autre mais dans la généralité, l’auteure nous propose un panel intéressant. En effet, on a des collègues de travail, des amis, des voisins. Tous les âges sont présents et cela fait plaisir. On a des enfants, des adultes, des jeunes adultes et des personnes âgées. C’est plutôt très sympathique.

~ Contournement des stéréotypes ~

L’auteure a été intelligente sur ce coup là. Les romances sont souvent des trames narratives dont on ne sait pas forcément se défaire. Résultat ? Lassitude, yeux levés au ciel avec des « ahlala mais c’est du déjà-vu ! ». L’auteure brode autour de son personnage principal plusieurs intrigues. Cela nous permet d’alterner nos mini-intrigues et cela fait du bien ! En effet, on se retrouve avec une nouvelle vie professionnelle, une vie de quartier à sauver en aidant les Petit et leur boulangerie contre la mairie, le mariage de Vi (sa meilleure amie) à organiser. J’ai trouvé que le rythme de lecture était plus intense ainsi. On ne s’englue pas dans une romance gnan-gnan qui nous laisse un goût amer dans la bouche. Ici, c’est frais, drôle et divertissant. Je n’en demande pas plus à une romance moderne.

~ La plume d’Alex Kin ~

Si vous me suivez sur la page facebook du blog, vous avez pu apercevoir un extrait de ma lecture qui m’a franchement fait rire. La plume d’Alex Kin est très accessible. Un public large est touché et franchement, que l’on soit une jeune adulte, une mère de famille ou une personne un peu plus âgée, on apprécie se détendre avec un roman comme celui proposé ici. C’est une très jolie découverte qui aborde des choses avec humour mais aussi avec sérieux. Ainsi, on se retrouve à gérer des peines de cœur qui nous font réfléchir, une personne qui vient tourmenter ses collègues au travail, la vie de parents divorcés et la volonté des parents séparés de faire vivre une vie « normale » à leur fille.

~ Le mot de la fin ~

En définitive, on se retrouve avec une plume très sympathique qui est au service d’une intrigue intelligemment construite. Malgré le démarrage un peu périlleux, j’ai passé un très bon moment de lecture. Je suis ravie d’avoir découvert ce que l’auteure pouvait nous proposer. Les personnages sont explosifs et m’ont bien fait rire ! Entre humour et sérieux, l’équilibre est parfait. On suit Clothilde dans sa nouvelle vie et cela fait du bien. Mention spéciale pour les mini-intrigues dans l’intrigue. On ne s’ennuie pas et l’on évite les stéréotypes.

3 raisons de plonger dans le roman :

  • Des personnages très sympathiques à découvrir.
  • Une plume bourrée de qualité.
  • La fin des stéréotypes dans la romance.

4

11 réflexions sur “Mon prince ne viendra pas (tant pis, je ferai sans) d’Alex Kin

  1. Ah, j’étais curieuse de lire ton avis après l’extrait très drôle que tu avais mis sur ta page ma belle ! Autant dire que je ne suis pas déçue et qu’il me paraît être une sacrée bouffée d’oxygène ce roman 😃

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s