Féerélia – Tome 2 : Ludmilla de Florina l’irlandaise

feerelia-tome-2-ludmilla-1268878-264-432Résumé : Je m’appelle Ludmilla. Je suis vétérinaire indépendante. Mon frère jumeau, Arwen, jouit d’une réputation de mauvais garçon. Sûrement par sa carrure et sa passion pour les motos. Je ne vais pas commencer à vous détailler mon étrange et grande famille, le mieux étant de suivre nos aventures. Je peux vous assurer que l’on ne s’ennuie pas chez nous. Je m’appelle Aëllig. Je suis un protecteur, mon « métier » est de retrouver et assurer la sécurité des « disparus ». Je m’appelle Anasthasia. Et comme dans un film : « Je vois des gens qui sont morts ». Ça vous fait peur ? Et à moins donc ! Magie et mystère, secrets et révélations. Découvrez ce nouvel opus et entrez dans l’univers fantastique de Féerélia.

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Florina l’irlandaise pour l’envoi de sa saga. En effet, j’ai la chance de découvrir le monde de Féerélia à travers cette saga. Hier, j’ai lu en une journée le tome 2 (Hop, on valide une catégorie du challenge confinement au passage).

Avec ma lecture de ce tome 2, mon impression est confirmée. Cette saga est pleine de bonnes intentions, c’est certain. Il y a de bonnes idées, une bonne volonté à rendre cette saga forte et intense mais… malheureusement, il y a encore quelques petits points qui me font tiquer. Néanmoins, il faut aussi souligner les points positifs de ce roman (il y en a, c’est certain).

Les personnages sont très nombreux dans ce tome. Si j’ai apprécié découvrir les différentes personnalités, je me suis confrontée à un problème dès les premiers chapitres : la narration se partage entre différents points de vue. Je n’ai pas compté mais ils sont nombreux. Cette décision a ses avantages et ses inconvénients. Niveau avantage, on se retrouve avec plusieurs points de vue, plusieurs manières de voir la situation, plusieurs points dans l’histoire. L’auteure parvient à ne pas raconter la même chose sous différents points de vue. Ça c’est vraiment top ! On avance dans l’histoire. On peut aussi ajouter le fait que le lecteur trouve forcément son bonheur parce que tous les personnages sont différents par leurs physiques mais aussi leurs comportements et psychologies. Ainsi, j’ai adoré Ludmilla et Anasthasia. Maintenant, je dois vous avouer que j’ai été perdue dans les premiers chapitres. J’ai eu cette impression que ça partait un peu dans tous les sens sans forcément savoir/pouvoir me raccrocher aux branches et je pense que ce changement de narration à chaque chapitre y est certainement pour quelque chose.

Le livre se lit bien. Une fois passé ce sentiment de perdition, on est embarqué dans une histoire plutôt sympathique. On fait la rencontre de la famille de Ludmilla, sa mère ne veut pas croire en la magie, elle s’y refuse malgré tous les événements qui se passent. Il va falloir attendre un événement tragique pour qu’elle se réveille enfin et essaye de sortir tout le monde de cette situation délicate. Les personnages sont plus ancrés dans le réel puisque la mère de famille veut que sa famille passe inaperçue. Les enfants sont donc priés de faire profil bas et ça fonctionne plus ou moins bien…

La plume de Florina l’irlandaise est toujours aussi agréable. Même s’il y a encore des fautes, elles restent moins nombreuses que dans le premier tome. On mélange toujours des thématiques sympathiques : magie, amour, amitié, trahison… L’auteure va aussi ajouter cette touche de folklore que j’ai apprécié et des légendes sur les dieux et la présence de créatures légendaires comme les métamorphes. Le changement est plutôt agréable. Ce qui est plus que intéressant dans les thématiques, c’est celle de la protection animale qui est ultra présente et qui est croisée à la thématique des métamorphes. J’ai trouvé l’idée intéressante et intelligemment intégrée dans l’intrigue.

En définitive, même si j’ai été noyée dans le nombre un peu trop important pour moi de personnages, je reste sur une bonne note finalement. C’est certain que certaines petites choses ne m’ont pas forcément plu plus que cela mais j’avoue que Ludmilla et Anasthasia ont remonté la note de ce deuxième tome. La présence de ce folklore et de cette toile de fond légendaire m’a permis de me détendre dans cette lecture qui partait un peu dans tous les sens pour moi. J’ai su dompter mon appréhension grandissante et avancer dans ma lecture. J’avoue que ce changement de narration n’est pas forcément fait pour moi mais c’est le choix de l’auteure et je le respecte. Je suis contente de voir que, même si les fautes persistent, il y en a moins que dans le premier tome.

3 bonnes raisons de lire ce deuxième tome :

  • Un folklore présent que j’ai beaucoup apprécié
  • La présence de mythes et de légendes que je ne connaissais pas forcément
  • La thématique animale que j’ai trouvée frappante. Bravo

3

Black Circle with Utensils Restaurant Logo

18 réflexions sur “Féerélia – Tome 2 : Ludmilla de Florina l’irlandaise

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s