Hopeless romantic – Tome 01 : lies de Sissie Roy

jvHNu2P7MUthd6QKff8CPNiiVYwRésumé : Lacey Jenkins, fille d’un célèbre musicien, baigne dans le monde de la musique depuis sa tendre enfance. Enfin, tendre n’est peut-être pas le mot. Il y a dix ans elle a créé son groupe, Hopeless Romantic, qui aujourd’hui est sur le déclin. Pour lui donner un nouveau souffle, Gerry, leur manager, fait appel aux frères Combs, très réputés dans le monde fermé de la musique. Si Aaren accepte avec plaisir, James compte bien de ne pas céder à la pression. Après tout, quand ils étaient au fond du trou, personne n’est venu les aider ! Il n’a pas l’intention de se plier aux caprices d’une fille à papa. Mais tout se sait dans ce monde, y compris les mensonges. Vont-ils arriver à travailler ensemble ? Quand la vérité éclatera, Lacey arrivera-t-elle à la supporter ? Et James, a-t-il pris part à tout cela ?

~ Service presse ~

Je remercie chaleureusement Evidence Editions pour l’envoi de ce service presse. Sissie Roy est une auteure que j’ai croisé avec le premier tome de Together (et d’ailleurs, je vous écris bientôt à propos du deuxième tome). Sa plume m’ayant bien plu, j’ai décidé de poursuivre ma découverte avec Hopeless romantic.

Hopeless romantic met en scène Lacey Jenkins, une jeune femme chanteuse et musicienne qui est célèbre grâce à son groupe de musique. Seulement, Lacey a un père musicien connu dans le monde entier. Il est dur de se faire sa place dans le monde de la musique lorsque son père est passé avant. On ne sait pas si on est pris pour son talent ou pour l’influence de son père. Lacey n’a pas de bons rapports avec son père qu’elle a plus vu et entendu lors de ses concerts qu’autour d’une table pour le repas. Intransigeant et perfectionniste, il n’a pas peur de blesser ses filles pour qu’elles donnent le meilleur d’elles même.

Lacey est donc le leadeur de son groupe Hopeless romantic. Avec sa sœur, son petit copain et son meilleur ami, ils sillonnent depuis des années les salles de concert. Cependant, ils le sentent, ils sont sur le déclin. Lacey ne sait plus qui elle est ni ce qu’elle veut vraiment. Si la musique a une place très importante dans sa vie, son métier ne la porte plus comme avant, il lui manque quelque chose. Il semblerait que la petite flamme se soit éteinte… C’est à ce moment que les frères Combs vont apparaitre grâce au manager des Hopeless romantic. Ils sont là pour donner un coup de main et par la même occasion une image un peu moins terne du groupe. Aaren et James sont deux frères assez différents mais qui vont ajouter une sacrée dose de piment dans l’équipe. James ne veut pas céder à la pression alors qu’Aaren est plus ouvert à la discussion. Celle qui va repousser James et Aaren d’emblée, c’est Lacey. James va se montrer plus qu’incorrecte avec elle et mettre le feu aux poudres. Une relation ennemies to lovers va alors se mettre en place entre les deux.

Dans l’ensemble, l’idée m’a beaucoup plu. Je pense qu’il y a certains passages un peu trop rapides pour moi (je pense à la mise en place de la relation particulière entre James et Lacey) mais sinon, j’ai beaucoup apprécié ce premier tome qui donne envie de connaitre la suite. Même si Lacey et James sont les personnages les plus importants de ce premier tome, je trouve que Sissie Roy laisse de la place  tous les personnages sans forcément se focaliser en totalité sur la romance. En effet, le monde de la musique est assez bien exploité dans ce premier tome : les enregistrements, les conflits entre membres du groupe mais aussi les contrats, la manipulation, l’abus de confiance… Je trouve que tout est très bien dosé et intelligemment mis en place. Je vous avoue que le premier tome se termine sur un cliffhanger de malade et que j’ai bien envie de savoir la suite ! Il fera partie de mes prochaines demandes de service presse.

J’ai apprécié aussi les obstacles que Lacey va devoir traverser. Au-delà des relations personnelles qu’elle tisse dans ce roman, j’ai aimé aussi la remise en question à travers une quête identitaire. Il est dur de vivre dans l’ombre de quelqu’un notamment lorsqu’il s’agit de son père. Cette idée d’une relation très difficile entre un père et ses filles et assez sympathique et propose quelque chose d’original avec le monde de la musique qui vient s’intégrer à tout cela.

James est un personnage bien construit. Sous l’attitude du parfait petit con, il reste un homme qui sait écouter et retranscrire les émotions des gens dans ses chansons. C’est très intéressant de comprendre la construction des personnages. J’ai aimé le découvrir et le connaitre un peu plus. J’ai trouvé sa relation avec Lacey assez ambigüe mais très bien construite. Tout n’est pas rose dans la vie et l’autre le montre très bien à travers la relation que James entretient avec Lacey.

La plume de Sissie Roy est très agréable ! A l’image de ce premier roman, elle est fluide et permet une bonne compréhension de l’intrigue. Malgré quelques moments trop rapides pour moi, on se retrouve avec une intrigue qui mêle les émotions à la musique, la quête identitaire à l’avenir d’un groupe. Bref, on se prend rapidement au jeu. Vivement le deuxième tome que je puisse connaitre la suite des aventures de Lacey !

03  bonnes raisons de lire ce premier tome :

  • Plonger dans le monde de la musique est très sympathique !
  • Le duo Lacey/James que j’ai beaucoup apprécié
  • La plume de l’auteure que j’ai trouvé très sympathique

4.5

19 réflexions sur “Hopeless romantic – Tome 01 : lies de Sissie Roy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s